Infos Thailande

Les mafias responsables de la deuxième vague de Covid-19 en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

Pour un universitaire thaïlandais, la deuxième vague de Covid-19 en Thaïlande et due à ce qu’il appelle “la mafia Covid”, les réseaux mafieux qui contrôlent les salles de jeux clandestins et le trafic d’êtres humains.

Dans un article paru sur le site thaipost.net dimanche, un ancien professeur de l’université de Thammasat, Kaewsan Atipothi, a affirmé que la première vague de Covid-19 l’année dernière était le résultat de la mondialisation et du “contact étroit de la Thaïlande avec la communauté internationale”, mais que la deuxième vague, qui se répand actuellement dans tout le pays, est le produit de la “mafia Covid”.

L’universitaire a défini la “mafia Covid” comme les fonctionnaires corrompus qui travaillent main dans la main avec des personnalités locales influentes impliquées dans les jeux illégaux, dans la région orientale de la Thaïlande, et les bandes de trafiquants d’êtres humains, qui font passer clandestinement des travailleurs migrants du Myanmar dans la province de Samut Sakhon et des travailleurs thaïlandais illégaux du Myanmar en Thaïlande.

Il a accusé la communauté des travailleurs illégaux du Myanmar à Samut Sakhon, les casinos du Myanmar près de la frontière occidentale de la Thaïlande et l’empire du jeu illégal dans la région orientale d’être les trois points chauds du Covid-19.

Il a poursuivi en affirmant que tous ces établissements sont sous le contrôle d’un “réseau mafieux”, expliquant pourquoi le virus se répand si vite, si discrètement et si largement.

“Alors que nous nous efforcions de contenir la maladie à l’aéroport international de Suvarnabhumi, la contagion était déjà entrée chez nous”, a-t-il déclaré.

Cette crise n’aurait pas eu lieu s’il n’y avait pas eu des maisons de jeux illégales contrôlées par la mafia ou des bandes de trafiquants d’êtres humains, a déclaré M. Kaewsan.

Il a expliqué que le système “mafieux” est une collaboration entre des fonctionnaires de l’État et des personnalités locales influentes, et a affirmé qu’une personne influente de la province de Rayong a réussi à acheter l’ensemble des forces de police, que ce soit la police locale et la police de Bangkok, y compris la division de répression de la criminalité, en traitant avec un seul groupe de fonctionnaires de l’État.

“Lorsque vous pouvez acheter le pouvoir total, l’opérateur commercial ou le patron de la mafia se sentira suffisamment stable pour investir massivement (dans des activités de jeu illégales), au point que Rayong a été étiquetée “Macao de la Thaïlande” et que ces activités se sont étendue aux provinces de Chanthaburi et de Chon Buri”, a déclaré l’ancien professeur de l’université Thammasat.

Kaewsan a déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce que la police soit un jour réformée sous le gouvernement actuel, et qu’il n’y avait pas non plus de véritable opposition au Parlement.

Il pense que la solution pourrait venir d’un groupe dans l’opposition ou des manifestants anti-monarchie.

En attendant, le gouvernement a annoncé qu’il était déterminé à réprimer et à punir les fonctionnaires de l’État et toute personne impliquée dans le trafic de travailleurs étrangers.

De même pour les personnes impliquées dans l’ouverture de salles de jeux, qui entraînent la propagation de la maladie.

Toutelathailande.fr avec Thaipbsworld.com – 11 janvier 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer