Infos Thailande

La Thaïlande sous pression face à la montée en puissance du Viêt Nam sur le marché européen

Print Friendly, PDF & Email

Après l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange (ALE) entre l’Union européenne (UE) et le Viêt Nam en août 2020, les acheteurs européens devraient peu à peu se tourner vers des marchandises plus économiques en provenance de ce pays.

Face à cette situation, les producteurs et les exportateurs thaïlandais ont été invités à améliorer leur compétitivité afin de rester à flot sur le marché du « Vieux Continent ».

Auramon Supthaweethum, directrice générale du Département des négociations commerciales, explique que les clients de l’UE devraient envisager d’importer des marchandises en provenance du Viêt Nam plutôt que de Thaïlande, dans la mesure où les tarifs y sont désormais plus avantageux.

« Le Département surveille un groupe de produits clés qui pourraient être durement touchés par l’accord UE-Viêt Nam qui supprime les droits de douane sur 99 % des marchandises échangées entre les deux parties », précise-t-elle.

« L’UE importe de Thaïlande une quantité relativement élevée de pâtes, de riz, de poisson transformé, de fruits de mer en conserve, de pneus de vélo, de durian et de jus de fruits et de légumes. Pour que les produits thaïlandais préservent un avantage concurrentiel dans l’UE, les entrepreneurs thaïlandais doivent accélérer leurs efforts de différenciation, en se concentrant davantage sur le développement de la qualité et la mise à niveau des normes, ainsi qu’en tirant le meilleur parti des privilèges à l’exportation des ALE existants entre la Thaïlande et ses principaux associés, notamment dans le cadre du Partenariat régional économique global (RCEP) », déclare Mme Auramon.

La Thaïlande compte 13 ALE en vigueur, en particulier avec la Nouvelle-Zélande et Hong Kong, en vertu desquels les droits de douane sur la majorité des produits en provenance du royaume ont été supprimés.

Très attendu, le RCEP a finalement été signé le 15 novembre 2020 au cours d’une rencontre virtuelle entre les dirigeants des 10 états membres de l’ASEAN et des cinq partenaires : Australie, Chine, Corée du Sud, Japon et Nouvelle-Zélande.

Fruit de huit années de négociations, le RCEP constitue le plus grand accord de libre-échange au monde et le premier qui intègre à la fois la Chine, la Corée du Sud et le Japon.

Cette entente touchera près de la moitié des habitants de la planète, puisque la population combinée des 15 pays a dépassé les 3,6 milliards de personnes l’an dernier. Leur PIB cumulé s’élève en outre à plus de 28 500 milliards de dollars, soit 32,7 % de l’économie mondiale.

L’UE est par ailleurs le quatrième partenaire commercial de la Thaïlande.

Par Jira – Siam Actu – 30 janvier 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer