Infos Thailande

La Thaïlande arrête 89 touristes après une fête illégale à Koh Phangan

Print Friendly, PDF & Email

La police thaïlandaise a arrêté 89 étrangers pour avoir enfreint les restrictions sur la Covid-19 après une descente dans un bar sur l’île de Koh Phangan dans le sud de la Thaïlande.

La police a déclaré que 22 Thaïlandais sont également détenus après la descente de police de mardi soir au 360 Bar sur l’île de Koh Phangan, qui se trouve dans le Golfe de Thaïlande au large de Surat Thani.

Les participants et les organisateurs de la fête sont accusés d’avoir violé le décret d’urgence mis en place en mars dernier pour lutter contre le coronavirus.

La plupart d’entre eux ont été libérés sous caution, et seuls 28 sont encore détenus, a déclaré le colonel de police Panya Nirattimanon, chef du poste de police provincial de Koh Phangan.

Selon les rapports, la police a appris l’existence de la fête lorsqu’elle a vu des billets disponibles à l’achat en ligne.

Parmi les étrangers arrêtés se trouvaient 20 citoyens français, 4 suisses, 10 Américains et six Britanniques.

Toutes les personnes arrêtées ont fait l’objet de prélèvements par les autorités sanitaires locales et ont été trouvées négatives pour la Covid-19, a déclaré M. Nirattimanon.

“Ce sont des touristes bloqués qui ne peuvent pas quitter la Thaïlande à cause du Covid-19”, a déclaré Nirattimanon.

“Ils peuvent penser qu’il est normal de se rassembler en grands groupes et je pense qu’ils peuvent vouloir se détendre et s’amuser”.

La peine maximale pour violation du décret d’urgence est de deux ans d’emprisonnement et/ou une amende pouvant aller jusqu’à 40 000 bahts (1 102 euros).

Les organisateurs sont confrontés à une charge supplémentaire pour avoir servi de l’alcool, car la loi d’urgence interdit à cette région de Thaïlande de servir de l’alcool dans les restaurants.

Mise à jour :

Un tribunal de Samui a condamné les 89 étrangers (parmi lesquels 19 Français) ainsi que les 20 Thaïlandais interpellés mardi soir alors qu’ils faisaient la fête au Three Sixty Bar, à une amende de 4.000 bahts (environ 110 euros) chacun et une peine d’un mois de prison avec sursis.

Les organisateurs Thaïlandais devront payer 10.000 bahts (environ 275 euros) et leur peine de prison avec sursis a été ramenée à un an au lieu de deux.

Koh Phangan est une destination populaire pour les routards en raison de ses fêtes mensuelles de la pleine lune, full moon party, qui ont été annulées à cause de la pandémie.

La Thaïlande a fermé ses frontières au tourisme international en avril 2020.

Le pays reste interdit à tous sauf aux ressortissants de retour et aux résidents permanents, bien que les touristes étrangers puissent demander certains types de visa de tourisme.

Toutes les arrivées internationales sont soumises à une quarantaine de 14 jours dans une installation agréée par l’État.

Pendant des mois, la Thaïlande a signalé peu de cas de transmission locale de Covid-19 grâce à ses règles strictes de quarantaine à l’arrivée.

Toutefois, une recrudescence des cas en décembre, suite à l’apparition d’un foyer dans un marché aux crevettes de Samut Sakhon, une province au sud-ouest de Bangkok, a conduit le gouvernement à réintroduire diverses mesures visant à contenir le virus.

Toutelathailande.fr avec cnn.com – 29 janvier 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer