Infos Cambodge

Au Cambodge, le cyclisme épouse la Saint-Valentin

Print Friendly, PDF & Email

Le 14 février aura lieu dans la Province de Preah Sihanouk une course de vélo pour la Saint-Valentin: le Valentine’s Bike Race. L’objectif est multiple, stimuler le tourisme mais également changer la perception des jeunes Cambodgiens sur cette fête.

L’événement est organisé par le Comité national olympique du Cambodge (CNOC) et le ministère du Tourisme, en collaboration avec la Fédération cambodgienne de Cyclisme et les autorités provinciales. La course sera divisée en trois épreuves accessibles pour tous les niveaux, aguerris ou débutants. Pour les plus sportifs, le défi est lancé sur 40 km ou 25 km de vélo. Une randonnée de 15 kmest aussi organiséedans les rues de la ville et le long de la plage pour les familles et les couples.

L’annonce et l’inscription à l’événement sont accessibles sur le site du Cambodia Events Organizer. Le Comité cycliste souhaite : 

Inviter tous les cyclistes, y compris les élites, les familles et les couples à participer à cet événement significatif pour avoir un doux souvenir d’amour inoubliable et pour découvrir l’incroyable beauté de la nature, en particulier le parcours le long de la plage vierge.

Ce n’est pas la première fois que le Royaume accueille une compétition sportive célébrant la Saint-Valentin. En 2015, plus de 3000 jeunes avaient participé à la  ” Course pour l’amour ” au stade olympique de Phnom Penh.

Inciter les jeunes Cambodgiens à davantage d’activité sportive n’est pas l’unique raison de cet événement. Si la tradition de la Saint-Valentin, bien que récente, est très populaire au Cambodge, elle est surtout synonyme chez les jeunes de rapports sexuels. Depuis 2009, des campagnes de prévention sont organisées chaque année afin de sensibiliser la jeunesse à sa signification. L’objectif est de lutter contre les pressions et les contraintes subies par les femmes. De plus, c’est à cette période de l’année que l’on constate la plus forte hausse de la transmission du SIDA au Cambodge. 

Ces dernières années ont pourtant été synonymes d’évolution dans la perception de la Saint-Valentin. De moins en moins de jeunes Cambodgiens la considèrent comme un jour spécial. Pour ceux qui continuent de la célébrer, l’évolution vers des lieux publics suggère que la pression pour faire l’amour ce soir là s’est relâchée. Par rapport aux premières statistiques de 2009, les relations sexuelles le 14 février ont diminué de moitié.

De même de moins en moins de jeunes garçons déclarent vouloir avoir des relations sexuelles avec leur petite amie sans leur consentement, avec 12 sur 40 déclarant qu’ils le feraient, contre 17 sur 25 en 2009.

Depuis 2013, l’éducation sexuelle fait une timide apparition dans les manuels scolaires et nécessite désormais une généralisation à l’ensemble du pays.

Lepetitjournal.com – 7 février 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer