Infos Birmanie

Deux millions de dollars pour «blanchir» le coup d’État dans les médias

Print Friendly, PDF & Email

Gavroche l’avait annoncé et nous avions publié son portrait. Le lobbyiste israélo-canadien Ari Ben Menashe a été engagé par la junte birmane. 

Il sera payé  2 millions de dollars pour “aider à expliquer la situation réelle” du coup d’État de l’armée aux États-Unis et dans d’autres pays, selon des documents déposés auprès du ministère américain de la Justice.

Plus de 100  manifestants ont été tués et 2500 personnes ont été arrêtées depuis le 1er février, date à laquelle les généraux birmans ont pris le pouvoir et détenu les dirigeants civils, dont la conseillère d’État Aung San Suu Kyi.

Ari Ben-Menashe et son cabinet, Dickens & Madson Canada, représenteront le gouvernement militaire du Myanmar à Washington, et feront du lobbying auprès de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, d’Israël et de la Russie, ainsi que d’organismes internationaux tels que les Nations unies, selon un accord de consultation.

La société basée à Montréal “contribuera à l’élaboration et à l’exécution de politiques pour le développement bénéfique de la République de l’Union du Myanmar, et aidera également à expliquer la situation réelle dans le pays”, selon l’accord.

Chargé de convaincre les États-Unis

L’accord a été soumis lundi au ministère de la Justice dans le cadre du respect de la loi américaine sur l’enregistrement des agents étrangers et publié en ligne.

Ari Ben-Menashe a déclaré à Reuters qu’il avait été chargé de convaincre les États-Unis que les généraux du Myanmar souhaitaient se rapprocher de l’Occident et s’éloigner de la Chine.

Réinstaller les musulmans rohingyas

Il a ajouté que les généraux voulaient réinstaller les musulmans rohingyas qui ont fui un assaut militaire en 2017 pour lequel les Nations unies ont accusé ces mêmes généraux de superviser un génocide.

“Il est hautement improbable qu’il puisse convaincre les États-Unis du récit qu’il propose” estime John Sifton, directeur du plaidoyer pour l’Asie à Human Rights Watch.

Gavroche-thailande.com – 15 mars 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer