Infos Thailande

Pourquoi les contaminations au Covid-19 sont en forte hausse en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

La Thaïlande est confrontée à sa pire vague de Covid-19 depuis le début de la pandémie. Plus de 9 000 nouveaux cas ont été recensés lundi 17 mai 2021, un chiffre jamais atteint auparavant. Plus de 6 000 de ces nouvelles infections concernent des détenus : de nombreux « clusters » ont été recensés dans les prisons surpeuplées du royaume.

« Les prisons sont surpeuplées, et il est très difficile de faire face à l’épidémie dans des bâtiments confinés.  » Ce constat a été dressé par Somsak Thepsuthin, le ministre de la Justice thaïlandais. Il évoque, dans ces propos rapportés par le quotidien singapourien The Straits Times , l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans le royaume.

Lundi 17 mai 2021, 9 635 nouvelles infections au coronavirus ont été enregistrées dans le pays, un chiffre jamais atteint auparavant. Environ 6 853 d’entre elles concernent des détenus : des foyers de contaminations ont été recensés dans de nombreuses prisons thaïlandaises, et c’est la hausse des infections enregistrée en Thaïlande, rapporte la BBC, la radiotélévision britannique.

Tests de dépistage et isolement

Depuis plusieurs jours déjà, les contaminations se multiplient dans les prisons. Le jeudi 13 mai, l’organisation non gouvernementale Human Rights Watch avait déjà alerté sur le phénomène, et appelé les autorités thaïlandaises à libérer les détenus « qui ne présentent pas un risque sérieux et concret » pour le reste de la population, afin de limiter le nombre de contaminations en prison. L’organisation évoquait ainsi, par exemple, des « membres du mouvement pro démocratie » sont soupçonnés de « crimes » de lèse-majesté, notamment, et placés en détention provisoire dans l’attente de leur procès.

La Thaïlande fait face à un important problème de surpopulation carcérale. En février 2020, le pays comptait environ 360 000 détenus pour 250 000 places en prison, selon le quotidien thaïlandais de langue anglaise The Bangkok Post .

Aujourd’hui, ils seraient 380 000, selon Human Rights Watch, et 310 000 selon les autorités. Dans tous les cas, ce chiffre est trop élevé pour respecter les gestes barrière et les mesures de distanciation sociale nécessaires pour limiter les infections.

Pour tenter d’inverser la tendance, l’administration thaïlandaise augmente les tests de dépistage des détenus, et tous les nouveaux arrivants en prison sont placés à l’isolement pendant 21 jours. 12 000 doses de vaccins doivent également être administrées aux détenus.

La pire « vague » de contaminations

La surpopulation carcérale n’est pas la seule explication des importants nombres de cas de Covid-19 enregistrés dans le pays ces dernières semaines : de nombreux foyers d’infections ont également été recensés dans des secteurs densément peuplés de la capitale Bangkok, souligne l’agence de presse Bloomberg.

Depuis le mois d’avril, le royaume fait face à sa pire « vague » d’infections depuis le début de la pandémie de Covid-19, comme le montre ce graphique du site internet Our World in Data.

La Thaïlande a imposé de nouvelles restrictions pour faire cette recrudescence des cas de Covid-19, mais le gouvernement a annoncé, samedi 15 mai, que certaines de ces mesures allaient être assouplies, rapporte l’agence de presse Reuters. À Bangkok, par exemple, les restaurants vont à nouveau pouvoir accueillir des clients, mais avec une capacité limitée et à des horaires d’ouverture restreints.

Ouest France – 17 mai 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer