Infos Thailande

Entre Toyota Thailand et certains juges, la corruption régnait en maître

Print Friendly, PDF & Email

Le ministère thaïlandais de la justice a mis en place un panel de dix membres pour faire le point sur le scandale de corruption dans l’affaire Toyota, tandis que les hauts magistrats accusés s’apprêtent à engager des poursuites judiciaires contre les personnes qui les citent nommément, notamment dans les médias sociaux.

Suriyan Hongvilai, porte-parole du ministère de la justice , a déclaré samedi 29 mai que le panel a été constitué vendredi et chargé de contrôler et de suivre l’affaire, selon Thairath Online.

L’agence de presse Isra a également rapporté que trois juges thaïlandais mentionnés dans un article de Law360 sur l’éventualité d’un pot-de-vin demanderont lundi à la Cour de justice de déposer une plainte pour délit informatique auprès de la police afin d’engager des poursuites contre ceux qui les ont nommés ou qui ont partagé ces informations sur les médias sociaux.

Chaisit Trachutham, l’un des juges principaux accusés, a confirmé vendredi à ThaiPBS qu’il avait été impliqué dans cette affaire alors qu’il était juge principal à la cour d’appel spéciale.

Il a déclaré qu’il avait été chargé de traiter 10 affaires impliquant Toyota Motor Thailand (TMT) sur lesquelles il avait des opinions partagées.

Lors d’une séance dédiée de la Cour Suprème, un vote a eu lieu et 60 des 70 juges présents ont convenu que la cour devait se prononcer contre le constructeur automobile.

Dans l’interview accordée à ThaiPBS, M. Chaisit s’est également demandé pourquoi TMT n’a pas dit un mot, en particulier sur l’allégation selon laquelle il avait engagé un cabinet d’avocats pour faire pression sur les juges dans une affaire fiscale de plusieurs milliards de bahts et combien ce cabinet a été payé.

Entre-temps, Slaikate Wattanapan, un autre juge mentionné dans le rapport et ancien président de la Cour suprême, a déclaré aux médias thaïlandais qu’il n’a jamais débattu des dossiers Toyota avec les deux autres juges.

Gavroche-thailande.com – 30 mai 2021

Entre Toyota Thailand et certains juges, la corruption régnait en maître
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer