Infos Thailande

Une accusation de moins pour le riche héritier de la famille Red Bull en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

Comme le délai de prescription de l’accusation de consommation de cocaïne est passé, l’héritier de Red Bull échappe à cette accusation, il ne reste que l’accusation de conduite dangereuse.

Vorayuth Yoovidhaya est le petit-fils de l’inventeur de la boisson énergisante Red Bull et héritier de l’une des plus grandes fortunes de Thaïlande.

Rappel de l’affaire Red Bull

Vorayuth est recherché pour avoir tué un sergent de police sous les roues de sa Ferrari dans le quartier de Thong Lo à Bangkok en septembre 2012 et pour consommation de cocaïne.

En septembre 2020, la police thaïlandaise avait déclaré qu’elle avait abandonné les dernières accusations portées contre le riche playboy, huit ans après qu’il ait tué le policier avec sa Ferrari et qu’il ait fui le pays.

Mais l’annonce avait choqué l’opinion publique et le Premier ministre avait mis en place un groupe spécial, dirigé par l’ancien commissaire électoral Vicha Mahahakhun, pour enquêter sur l’affaire.

Il avait été finalement décidé d’inculper l’héritier de Red Bull pour conduite imprudente ayant causé la mort d’une autre personne et consommation de drogues illicites.

Cette affaire a révélé que la puissante famille Red Bull avait corrompu de nombreuses personnes, des responsables du système judiciaire, des fonctionnaires, des titulaires de postes politiques, des avocats, et même des témoins.

Cela avait mis en lumière le fait qu’en Thaïlande, les personnes riches peuvent facilement échapper à la justice.

Depuis, les médias et les réseaux sociaux publient régulièrement des informations sur le fugitif qui profite de la vie et publie des photos de ses vacances au ski ou autres ballades dans le monde entier.

Une accusation de moins

Le procureur général a déclaré le 2 août que le délai de prescription de l’accusation de consommation de cocaïne contre l’héritier de Red Bull a expiré.

Le procès portera désormais uniquement sur l’accusation de conduite dangereuse ayant entraîné la mort, mais le délai de prescription sur ce point aussi expire en septembre 2027.

M. Prayut Petchkunm, directeur général adjoint du bureau et porte-parole adjoint, a déclaré que l’abrogation de la loi sur les stupéfiants de 1979 le 9 décembre 2021 a entraîné l’expiration automatique de l’accusation de consommation de cocaïne portée contre lui.

Auparavant, les procureurs avaient mis en place une nouvelle équipe d’enquête criminelle dirigée par M. Itthiphon Kaewthip, le directeur général du bureau pénal du ministère public, avec lui-même comme secrétaire.

Le groupe de travail avait déposé des accusations supplémentaires de consommation de cocaïne contre Vorayuth, et le tribunal avait ensuite délivré un mandat d’arrêt pour ce motif également.

Le délai de prescription était de 10 ans, conformément à la section 58 de la loi sur les stupéfiants de 1979, qui stipule que personne n’est autorisé à consommer de la cocaïne (une drogue de catégorie 2) et que les contrevenants sont passibles de la section 91, qui prévoit une peine d’emprisonnement de six mois à trois ans.

Le mandat d’arrêt ayant été émis le 3 septembre 2012, il aurait expiré le 3 septembre de cette année.

Cependant, avec l’abrogation complète de cette loi et la publication d’un nouveau code, cinq types de stupéfiants ont été placés sous la section 104.

Le deuxième type, c’est-à-dire la cocaïne, entraîne désormais une peine d’emprisonnement maximale d’un an en vertu de l’article 162.

En conséquence, le délai de prescription pour ce chef d’accusation a été ramené de 10 à 5 ans et il a automatiquement expiré.

À l’heure actuelle, Vorayuth n’a plus qu’un seul chef d’accusation contre lui, la conduite imprudente causant la mort d’autrui.

Il s’agit d’un délit au titre de la section 291 du code pénal, passible d’un maximum de 10 ans d’emprisonnement.

Le délai de prescription pour ce chef d’accusation est de 15 ans et prend fin dans 5 ans, le 3 septembre 2027.

Toutelathailande.fr avec Thai Newsroom – 3 août 2022

Une accusation de moins pour le riche héritier de la famille Red Bull en Thaïlande
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer