Infos Thailande

Le policier « Joe Ferrari », soupçonné de meurtre, devrait rester à la case prison

Print Friendly, PDF & Email

La division de la répression des crimes de la police prévoit de porter plainte au titre de l’article 172 de la loi organique relative à la lutte contre la corruption contre l’ancien chef du poste de police de Nakhon Sawan, le Pol-Colonel Thitisan Uthanapol, également connu sous le nom de “Joe Ferrari”.

Thitisan est accusé d’avoir réclamé 2 millions de bahts à deux suspects de trafic de drogue avant d’étouffer à mort un suspect avec des sacs en plastique le 5 août. Thitisan aurait ensuite ordonné au médecin d’attribuer le décès à une overdose de drogue et aurait demandé à l’autre suspect de se taire avant de la relâcher.

Après l’arrestation de M. Thitisan le 26 août, la Commission nationale anticorruption (NACC) a lancé une enquête sur ses finances, car elle pense que M. Thitisan, également connu sur les réseaux sociaux sous le nom de “Joe Ferrari” en raison de son style de vie somptueux en tant que passionné de voitures de sport, est devenu exceptionnellement riche.

De nombreuses preuves…

Le colonel Anek Taosuphab, chef adjoint de la répression des crimes, a déclaré mercredi que son bureau rassemblait des preuves pour déposer une accusation en vertu de l’article 172 contre Thitisan, après que le tribunal provincial de Nakhon Sawan a jugé que la cause de la mort du suspect masculin était la suffocation.

“Selon le rapport du tribunal, Thitisan et six complices ont torturé Jiraphong Thanaphat, âgé de 24 ans, puis lui ont recouvert la tête de sacs en plastique pendant plus de six minutes jusqu’à ce que la victime meure”, a-t-il déclaré. “Thitisan et ses hommes enquêtaient sur le suspect dans le cadre d’une affaire de drogue avant que cela ne conduise à la mort en détention.”

L’article 172 de la loi organique sur la lutte contre la corruption stipule que tout agent public qui accomplit ou omet d’accomplir un acte dans le cadre de sa position ou de ses fonctions, ou abuse de son pouvoir dans le cadre de sa position ou de ses fonctions pour causer des dommages à toute personne, ou accomplit ou omet d’accomplir ses fonctions de mauvaise foi, est passible d’une peine d’emprisonnement d’un à dix ans ou d’une amende de deux mille bahts à deux cent mille bahts, ou des deux.

Thitisan doit également répondre d’autres chefs d’accusation, notamment de meurtre, de parjure et de violation de la discipline policière.

Gavroche-thailande.com – 24 octobre 2021

Le policier « Joe Ferrari », soupçonné de meurtre, devrait rester à la case prison
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer