Infos Thailande

La Thaïlande va lancer lundi sa campagne de vaccination de masse

Print Friendly, PDF & Email

La Thaïlande lancera lundi 7 juin son programme de vaccination Covid-19, axé principalement sur le vaccin d’AstraZeneca produit localement par Siam Bioscience.

L’enjeu est de taille pour le gouvernement thaïlandais, qui doit faire face à la colère croissante du public et des entreprises face aux retards dans la mise à disposition des vaccins, et pour AstraZeneca, qui a choisi la Thaïlande comme centre de production en Asie du Sud-Est.

Siam Bioscience produira 200 millions de doses du vaccin contre la Covid-19, y compris pour l’exportation.

La Thaïlande est confrontée à une recrudescence des infections, avec environ 2 000 à 4 000 nouveaux cas signalés par jour, soit le chiffre le plus élevé depuis le début de la pandémie.

À l’instar de ses pairs régionaux, le Vietnam et Taïwan, le royaume avait ramené à zéro les infections par la Covid-19 en 2020.

L’augmentation du nombre de cas lors de la 3e vague a été attribuée à des variantes plus contagieuses du coronavirus qui se sont propagées rapidement sur les marchés, dans les prisons et les camps de travailleurs en avril.

Mais des signes de retard dans la production de Siam Bioscience ont été observés.

Les Philippines ont déclaré la semaine dernière que la livraison d’un premier lot de 17 millions de doses qu’elles attendaient de la Thaïlande avait été retardée et réduit.

Par ailleurs, la Société des médecins ruraux de Thaïlande a affirmé que le gouvernement importait 500 000 doses du vaccin d’AstraZeneca de Corée du Sud pour compenser le manque de production.

Certains Thaïlandais ont déclaré qu’on leur avait dit qu’ils pouvaient s’attendre à des rendez-vous de vaccination en juin, mais qu’on leur a annoncé plus tard qu’ils avaient été reportés.

La semaine dernière, le gouvernement thaïlandais a reçu 1,8 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca, les premiers des 6 millions de vaccins qui doivent arriver ce mois-ci.

Il insiste sur le fait que le déploiement se déroule comme prévu, mais un porte-parole du gouvernement n’a pas voulu répondre à une question du journal Financial Times sur l’utilisation éventuelle de vaccins importés de Corée du Sud et de vaccins fabriqués localement.

“Même le Serum Institute en Inde a des problèmes, il serait donc erroné de s’attendre à ce que tout se passe comme sur des roulettes avec le premier producteur Siam Bioscience”, a déclaré Pavida Pananond, professeur de commerce international à la Thammasat Business School, en faisant référence au fabricant indien de vaccins.

“Mais AstraZeneca pourrait faire beaucoup en étant plus direct”.

Alors que les infections se multipliaient au début de l’année, le gouvernement thaïlandais a été accusé de trop compter sur un seul vaccin fabriqué par un nouveau producteur.

Plus récemment, il a pris des mesures pour renforcer l’approvisionnement en vaccins auprès d’autres fournisseurs, notamment Sinovac, pour les vaccins chinois, BioNTech/Pfizer et Johnson & Johnson pour les vaccins américains.

Indemnisation pour les effets secondaires ou décès dus aux vaccins Covid-19

Bien que les effets secondaires graves et les décès dus à la vaccination soient rares, l’Office national de sécurité sanitaire thaïlandais (NHSO) prévoit d’indemniser les personnes affectées par les vaccins Covid-19.

Le plan prévoit une indemnisation de 100 000 bahts pour toute personne dont la réaction indésirable au vaccin l’empêche de travailler pendant un certain temps, jusqu’à 240 000 bahts pour les handicaps résultant de la vaccination, y compris la perte d’un membre.

Si une personne décède à la suite d’une vaccination, le NHSO versera une indemnité pouvant aller jusqu’à 400 000 bahts.

Le gouvernement a alloué un fonds d’environ 100 millions de bahts à titre d’indemnisation potentielle pour les personnes souffrant d’effets secondaires graves d’un vaccin Covid-19.

Selon le NHSO, toute personne ayant subi des effets négatifs extrêmes après avoir reçu un vaccin doit demander une indemnisation immédiate.

Invoquant le “principe de l’aide initiale”, il déclare que les personnes concernées n’ont pas besoin d’attendre une vérification complète par les autorités sanitaires pour entamer le processus d’indemnisation.

Le secrétaire général du NHSO explique qu’il suffit qu’un médecin confirme que l’effet secondaire grave en question est lié d’une manière ou d’une autre à la vaccination.

Ils ne retarderont pas l’indemnisation jusqu’à ce que des tests supplémentaires puissent être effectués pour déterminer les détails exacts de l’affliction.

Le NHSO affirme également que même si les tests effectués après coup montrent que le vaccin n’a rien à voir avec les affections ou le décès, le bureau ne cherchera pas à se rétracter ou à retirer l’indemnisation.

Mais le cas actuel d’un homme de 50 ans en attente d’une indemnisation au titre de ce plan semble raconter une histoire différente sur la facilité de la procédure.

Un homme de Pathum Thani a été vacciné et a ensuite ressenti des douleurs thoraciques.

Les douleurs ont persisté pendant 5 jours jusqu’à son décès.

La succursale de Saraburi du NHSO a déclaré qu’elle verserait 400 000 bahts dans les 5 jours à la famille de l’homme en compensation de son décès après avoir reçu un vaccin.

Mais le fils de l’homme décédé affirme que cet argent est introuvable.

En fait, il affirme que l’hôpital Ramathibodi ne l’a même pas contacté pour lui communiquer les détails de l’autopsie et la cause du décès de son père, sans parler du NHSO ou de toute autre agence gouvernementale pour discuter de l’indemnisation.

À l’origine, il s’était plaint au ministre de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, et sa plainte a ensuite été transmise au NHSO pour qu’il la traite.

Le fils dit qu’il essaiera ensuite d’adresser une pétition au Premier ministre Prayut Chan-o-cha pour tenter d’obtenir une réponse et un paiement dans le cadre du plan d’indemnisation.

2 817 nouveaux cas de Covid-19 et 36 décès ce samedi

Pour la journée du samedi 6 juin, le département de la santé publique a annoncé 36 nouveaux décès liés au Covid et 2 817 infections.

315 de ces cas proviennent des prisons.

Les totaux quotidiens sont statistiquement constants depuis plus d’un mois maintenant.

Bangkok reste le principal “point chaud” avec des groupes de cas autour des zones commerciales, des communautés d’habitation à haute densité et des camps de travailleurs.

Toutelathailande.fr – 6 juin 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer