Infos Cambodge

L’or noir cambodgien passe dans le rouge

Print Friendly, PDF & Email

KrisEnergy, la société qui exploite les champs pétrolifères cambodgiens se dit “incapable de payer ses dettes” et “va procéder à une liquidation”.

Six mois seulement après avoir produit les premières gouttes de pétrole du Cambodge, KrisEnergy a annoncé qu’elle avait déposé une demande de “liquidation”, invoquant la faible production du bloc Apsara et la dette croissante de la société.

La société cotée à Singapour a annoncé vendredi à ses actionnaires qu’elle avait soumis la requête à la Grande Cour des Îles Caïmans – où la société est enregistrée – car :

“la société n’est pas en mesure de payer ses dettes et va procéder à sa liquidation”.

Le communiqué indique que la liquidation de la société est notamment motivée par le fait que la société n’a pas été en mesure de se restructurer comme l’exigeait le prêteur DBS basé à Singapour, et que la société a trouvé le bloc Apsara au Cambodge moins productif que prévu.

KrisEnergy a ajouté que son passif dépassait son actif et qu’elle manquait de fonds à court terme.

La date d’audience pour la demande de liquidation n’a pas encore été déterminée, a-t-elle ajouté.

KrisEnergy a extrait les premières gouttes de pétrole du Cambodge fin décembre. Mais le 31 mars, KrisEnergy a annoncé que la production de ses cinq puits sur le bloc avait révélé des réserves de pétrole beaucoup plus faibles que prévu – atteignant un taux de production brut moyen de 2 883 barils de pétrole par jour au début de l’année, soit moins de la moitié du taux de production maximal de 7 500 barils par jour qu’elle avait précédemment estimé.

Par Raphaël Ferry – Lepetitjournal.com – 8 juin 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer