Infos Birmanie

Guerre et Covid-19, l’équation tragique de la Birmanie

Print Friendly, PDF & Email

Dévasté par la lutte armée, le “pays aux mille pagodes” subit de plein fouet la troisième vague pandémique. L’oxygène manque et le personnel médical fait de la résistance.

A Rangoun et à Mandalay, les deux plus grandes villes du pays, le même scénario se répète inlassablement. De jour comme de nuit, des centaines de Birmans, équipés de bonbonnes métalliques, font le pied de grue devant les usines de production d’oxygène. Tous espèrent remplir leur bouteille du précieux gaz, afin de soulager un proche atteint du Covid-19, resté à la maison à cause du manque de place dans les hôpitaux. “Beaucoup repartent les mains vides”, déplore une habitante de Rangoun, qui a pu se procurer l’une de ces bouteilles début juillet, juste avant que la demande en oxygène n’explose. 

Les contaminations flambent dans un État défaillant

Près de six mois après le coup d’Etat militaire du 1er février qui a provoqué une crise politique majeure, la Birmanie est au bord de la catastrophe sanitaire. Venue de l’Etat Chin, à la frontière avec l’Inde, la troisième vague de Covid-19 s’est propagée à l’ensemble du territoire. Selon les chiffres officiels, le pays de 54 millions d’âmes enregistre plus de 3 000 cas par jour en moyenne, contre quelques dizaines en mai dernier. Le bilan humain, pourtant stable depuis des mois, est reparti à la hausse (un peu plus de 4 000 morts au 15 juillet).  

“Ces chiffres sont certainement sous-évalués, prévient Jennifer Leigh, épidémiologiste au sein de l’ONG Physicians for humans rights. Depuis février, la capacité de suivi de l’épidémie s’est effondrée car l’Etat ne fonctionne plus.” Mais avec près de 25 % de tests positifs, “la situation sanitaire est très préoccupante”, poursuit-elle. 

Par François Camp – L’Express (.fr) – 18 juillet 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer