Infos Birmanie

La firme norvégienne Telenor accusée d’avoir vendu à des complices de l’armée birmane

Print Friendly, PDF & Email

Les utilisateurs birmans de téléphones portables se sentent trahis par la décision de Telenor de vendre à une entreprise liée à l’armée. Jusque-là, la firme norvégienne Telenor était le seul opérateur mobile à offrir une relative protection numérique des données.

Telenor  a annoncé  début juillet qu’elle vendait ses opérations locales à une société libanaise sans préciser que celle ci est liée à la junte militaire. Telenor, qui avant la vente a fait l’objet d’éloges pour sa transparence et son opposition vocale aux coups portés par la junte à la protection des données, a conclu une vente de 105 millions de dollars avec M1 Group, qui a été fondé par le milliardaire Najib Mikati, l’ancien Premier ministre libanais.

M1 figure sur la « Dirty List » de Burma Campaign UK des entreprises ayant des liens avec l’armée depuis août 2019, car elle est un actionnaire majeur d’Irrawaddy Green Towers, qui loue des tours téléphoniques pour l’entreprise militaire Mytel.

Selon une déclaration d’Irrawaddy Green Towers publiée le 24 juillet, la société doit partager des tours avec Mytel en vertu des lois et règlements du Myanmar.

“Si Mytel voulait installer son équipement sur une tour construite pour l’un des autres opérateurs, il est autorisé à le faire.” « Telenor semblait être complètement contre l’oppression de l’armée », a déclaré un client basé à Yangon à Myanmar Now. « Nous nous sommes donc sentis en sécurité avec Telenor. Maintenant qu’ils ont vendu l’entreprise au groupe M1, on a l’impression qu’ils sont aussi du côté des militaires. Depuis la vente, lui et beaucoup d’autres craignent qu’il devienne plus facile pour les militaires de les espionner, a-t-il ajouté.

Pas de marge de manœuvre

Telenor s’est ouvertement opposé au projet de la junte de promulguer une loi draconienne sur la cybersécurité après le coup d’État du 1er février. Mais alors que de nombreux utilisateurs considéraient Telenor comme plus sûr que les concurrents militaires MPT et Mytel, Telenor était toujours soumis à une loi sur les communications de 2013 largement critiquée par les militants de la protection de la vie privée numérique. L’entreprise norvégienne n’avait donc pas d’autonomie en Birmanie, a déclaré à Myanmar Now un technicien informatique qui a demandé à ne pas être nommé. « Pour être honnête, les opérateurs n’ont toujours pas de contrôle sur les entreprises… presque tout est contrôlé par cette loi », a-t-il déclaré.

Oliver Spencer, du groupe de défense des droits numériques Free Expression Myanmar, a déclaré que le fait que le groupe M1 ait travaillé dans des pays autoritaires en proie à des conflits, en proie à des violations des droits numériques, suggère qu’il a des normes inférieures à celles de Telenor. Le départ de Telenor du pays ne la dégage pas de sa responsabilité envers les abonnés, a-t-il ajouté. « Seize millions de personnes ont fait confiance à Telenor pour défendre leurs droits numériques. Toute vente doit être conditionnée à ce que les nouveaux propriétaires remplissent cette confiance », a-t-il déclaré.

Processus de six mois

Le processus de transfert pourrait prendre de trois à six mois et Telenor gérera probablement la société jusqu’à fin 2021. « Il pourrait y avoir des changements dans la structure organisationnelle en raison du changement de propriétaire », a-t-il ajouté. “Mais la plupart du personnel a été informé que le reste des opérations serait le même que d’habitude.” De nombreux membres du personnel auront du mal à travailler sous un nouveau propriétaire, car ils se sont habitués à servir une entreprise connue pour son plaidoyer en faveur des droits de l’homme, des droits numériques et de la transparence, a-t-il ajouté.

Gavroche-thailande.com – 25 juillet 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer