Infos Birmanie

Birmanie : les pro-démocratie célèbrent le soulèvement de 1988

Print Friendly, PDF & Email

Direction la Birmanie où les opposants au coup d’État militaire de février dernier ont manifesté ce dimanche 8 août. Ils ont célébré le soulèvement pro-démocratie de 1988 qui a rendu célèbre la dirigeante Aung San Suu Kyi, aujourd’hui emprisonnée. 

Au moins six manifestations ont eu lieu à travers le pays – ce qui montre que les opposants ne se laissent pas décourager malgré la répression sanglante qui a suivi le putsch des militaires il y a 6 mois. Ils ont organisé des flashs mobs, ces courtes manifestations à Rangoun et Mandalay, la deuxième ville du pays. Sur les banderoles, on pouvait lire : remboursons la vieille dette de sang de 1988 en 2021. Une référence au soulèvement d’il y a plus de 30 ans qui a transformé Aung San Suu Kyi en icône démocratique, mais qui a été violemment réprimé par la junte militaire de l’époque.  

Ce dimanche, les manifestants ont reçu le soutien explicite des États-Unis et du Royaume-Uni. « Nous avons soutenu le peuple de Birmanie en 1988 et nous le soutenons aujourd’hui », a déclaré l’ambassadeur britannique en Birmanie dans une vidéo publiée sur Twitter.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken de son côté a promis d’appuyer tous les Birmans qui demandent le respect des droits de l’homme et de la liberté.  

Quant au régime militaire, il a renforcé les mesures de sécurité pour ce jour d’anniversaire. Deux hommes ont été arrêtés, selon les autorités. 

Radio France Internationale – 8 août 2021

Birmanie : les pro-démocratie célèbrent le soulèvement de 1988
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer