Infos Viêt Nam

Xuân Thuy et sa collection de 1.000 anciens radiocassettes à Hanoï

Print Friendly, PDF & Email

Alors que nous vivons à l’heure de la “dématérialisation” et du tout numérique, certaines personnes affectionnent encore les vieux objets qui sont pourtant aujourd’hui dépassés. C’est le cas de Nguyên Xuân Thuy qui collectionne les anciens radiocassettes à Hanoï.

Dans sa maison située dans l’arrondissement de Long Biên (Hanoï), Nguyên Xuân Thuy, un graphiste âgé de 50 ans, réserve pas moins de deux pièces entières pour entreposer toutes ses radiocassettes qu’il a collectés çà et là depuis maintenant plus de quatre ans. Aujourd’hui, il est fier de pouvoir en compter chez lui plus de 1.000 !

Le radiocassette était très populaire dans les années 70 et 80. J’ai une vraie nostalgie pour cet objet qui apporte un son particulier, très rustique. Il est vraiment plaisant d’écouter du boléro ou de la musique acoustique calme, de la guitare par exemple, avec un radiocassette“, partage-t-il.

Xuân Thuy collecte des radiocassettes de bonne qualité, fabriqués au Japon, en Russie, en Allemagne, aux Pays-Bas… qui ont été utilisés et chéris par les Vietnamiens dans le passé. Pour obtenir cette collection, il a dû dépenser beaucoup d’argent, car les prix des appareils sont extrêmement divers, pouvant varier de quelques dizaines de milliers de dôngs à plusieurs centaines de millions la pièce, selon sa rareté et son âge.

Il souligne que les cassettes sont soigneusement conservées dans des boîtiers en plastique dur. “C’est le cœur de chaque radio ancienne, stockant les sons du temps“.

Les propriétaires de radiocassettes doivent nettoyer régulièrement la surface de l’appareil pour éviter que la poussière n’endommage les circuits électriques. “La salle dans laquelle la radio est installée doit être ventilée afin que cette dernière ne moisisse pas ou ne soit pas endommagée“, remarque-t-il.

Parmi sa collection, Xuân Thuy évoque notamment une radio de la marque japonaise Sharp. “Autrefois, on l’appelait la princesse des radiocassettes. J’ai tellement aimé ce modèle que j’en ai acheté plus de 20 exemplaires ! J’en garde certains et j’en ai échangé d’autres. Dans le processus de collection, je ne garde pas les appareils seulement pour moi. Si quelqu’un a besoin de posséder une radio pour éprouver un moment de nostalgie, je la cède volontiers !“.

Les passionnés de radiocassettes se réunissent

Outre Xuân Thuy, d’autres noms dans le monde des collectionneurs de radiocassettes à Hanoï sont connus : Nguyên Manh Hà, Nguyên Trung Kiên, Dang Dai Hung, Nguyên Thê Anh, Ngô Van Thang… Tous sont membres du club des collectionneurs de radiocassettes. Créé en août 2018, ce dernier compte actuellement 3.000 membres nationaux et étrangers.

Le passe-temps de collection des radiocassettes existe depuis de nombreuses années au Vietnam, mais ce n’est que lorsque ledit club a été fondé que le mouvement a pris une nouvelle ampleur, permettant à tous les passionnés d’entrer en relation.

Au début, je ne m’y intéressais que distraitement et seul de mon côté.  Puis, je me suis créé un profil Facebook et je me suis connecté à d’autres passionnés des radiocassettes. D’abord, je me renseignais sur les modèles, les dates de production et de sortie des appareils. J’ai décidé finalement de rejoindre le club, dont les membres m’ont appris beaucoup de choses“, confie Nguyên Trung Kiên, membre du Club des collectionneurs de radiocassettes.

Sans radiocassette et sans Facebook, nous ne nous connaîtrions pas. Nous nous rencontrons, discutons des modèles, de la façon de réparer et des +maladies courantes+ d’un radiocassette“, dit Ngô Van Thang, membre du Club des collectionneurs de radiocassettes.

Bien que les équipements deviennent de plus en plus sophistiqués, Nguyên Xuân Thuy et ses amis du club de collectionneurs de radiocassettes veulent rester attachés au radiocassette par goût musical mais aussi par nostalgie de l’époque de leur enfance. 

Par Quê Anh – Le courrier du Vietnam – 16 août 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer