Infos Viêt Nam

Chansons révolutionnaires, chansons inspirantes

Print Friendly, PDF & Email

La plupart des chansons révolutionnaires, dont Le 19 août, reflètent les sentiments dans lequels les compositeurs se trouvaient au moment de leur écriture. Elles transmettent ainsi beaucoup d’émotion, alliant l’aspiration, la joie et bien entendu le patriotisme.

Pendant la guerre de résistance, de nombreuses chansons ont été créées dans un temps éclair pour transmettre des émotions bouillonnantes dans le cœur de chaque citoyen. Parmi ces chansons célèbres, figurent Le 19 août qui a été composée en une matinée, mais aussi Traverser le Nord-Ouest et Victoire de Diên Biên, conçues en une seule nuit. Avancer sous le drapeau militaire fut, quant à elle, achevée en seulement deux jours.

Par leurs émotions profondes qu’elles dégagent, les musiciens Xuân Oanh, Doan Nho, Nguyên Thành ou encore Dô Nhuân ont composé des chansons intemporelles.

Jusqu’à présent et certainement dans l’avenir, chaque fois que la chanson Le 19 août du regretté musicien Xuân Oanh (1923-2010) est interprétée pour commémorer la Révolution d’août 1945, les auditeurs se sentent émus en se remémorant les jours héroïques de la nation. Cette œuvre a été écrite au moment où le musicien – alors un jeune homme – et des foules de gens se ruaient sur la place de l’Opéra de Hanoï, au cœur de la capitale, pour participer au soulèvement général, conquérant le pouvoir le 19 août 1945.

“La musique et le rythme de la chanson évoquent de nombreuses vibrations fortes, m’aidant à ressentir l’atmosphère de la journée historique et la détermination unanime des Vietnamiens en ce jour du 19 août”, a commenté le colonel-musicien Doan Nho.

Cet automne-là, le colonel-musicien Doan Nho n’avait que 12 ans. Bien qu’il n’était pas présent sur la place de l’Opéra, il a toujours en tête les souvenirs racontés par son frère qui, à l’époque, faisait partie d’un groupe de personnes affluant avec enthousiasme vers le centre-ville.

Doan Nho est lui-même l’auteur d’une autre chanson célèbre, Avancer sous le drapeau militaire, créée en 1958 et toujours utilisée lors des défilés et cérémonies nationales. À cette époque-là, il était chargé de composer une chanson pour la troupe d’artistes du Département politique général de l’Armée populaire qui devait se produire devant les habitants de Diên Biên, quatre ans après la victoire historique de Diên Biên Phu en 1954.

C’est en seulement deux jours que Doan Nho composa la chanson. Pour y arriver, il est allé sur la colline A1 (ou Eliane 2 pour les Francais, le site le plus connu de la bataille de Diên Biên Phu), à côté des tombes de deux martyrs inconnus et des restes d’un char. Avancer sous le drapeau militaire est ainsi née de l’émotion profonde que le compositeur a éprouvé au souvenir de ses camarades sacrifiés au champ d’honneur.

Des chansons immortelles

Le musicien Nguyên Thanh (1931-2002) a composé la célèbre chanson Traverser  le Nord-Ouest dans la nuit après sa marche vers cette haute région, avant d’entrer dans la campagne de Diên Biên Phu. L’auteur a expliqué un jour que Traverser le Nord-Ouest avait été conçue comme un hymne à l’amour pour cette région montagneuse du Nord et sa jeunesse qui s’est sacrifiée pour la libération nationale. Le compositeur se rappelle aussi s’être inspiré de l’émotion dégagée par le poème Tây Tiên, composé en 1947 par Quang Dung (1921-1988) alors que ce dernier était en mission sur la frontière Vietnam – Laos.

C’est le soir même de la victoire de Diên Biên Phu, le 7 mai 1954, que le musicien Dô Nhuân (1922-1991) acheva la création de sa chanson La victoire de Diên Biên. En une seule nuit blanche, il synthétisa toutes les émotions qu’il avait pu accumuler sur place lors des combats. Il put ainsi décrire les images des soldats français se rendant, des combattants victorieux de l’Oncle Hô, du général Vo Nguyên Giap et des habitants du Nord-Ouest fêtant les vainqueurs.

Toutes ces chansons ont été écrites au moment où les événements se passaient, comme si elles accompagnaient et fortifiaient le peuple vers son destin victorieux.

“Ce sont ces événements qui nous ont inspirés, nous demandant d’écrire immédiatement. Nous, musiciens, nous ne pouvions choisir, nous étions obligés de marquer l’Histoire à notre manière”, explique le musicien Doan Nho.

“J’espère que les jeunes générations continueront de chanter ces chansons pour maintenir l’esprit patriotique mais aussi pour perpétrer les émotions que leurs ancêtres ont ressenti lorsqu’ils les ont écrites”, partage-t-il.

Par Hoàng Lan – Le courrier du Vietnam – 19 août 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer