Infos Birmanie

Le gouvernement d’opposition birman se dote d’un budget

Print Friendly, PDF & Email

Formé au lendemain du coup d’État du 1er février dernier, le gouvernement d’union nationale birman, qui s’oppose à la prise du pouvoir par la junte militaire, tente de récupérer des fonds. 

Parmi les ressources envisagées, une loterie clandestine. Par ailleurs, des réserves gelées par les États-Unis pourraient être débloquées.

Le gouvernement d’union nationale (GUN) birman tente d’augmenter ses sources de revenus et de collecter de l’argent, indique Nikkei Asia. Formée au lendemain du coup d’État militaire du 1er février dernier par des élus opposés à la junte militaire, cette structure estime représenter le gouvernement légitime.

Selon Nikkei Asia, le GUN travaille à la constitution d’un budget d’un montant de 590 millions d’euros. L’argent se trouverait en grande partie sur des comptes bancaires à l’étranger et devrait servir à l’aide humanitaire, à la vaccination contre le Covid-19 ainsi qu’à soutenir les grévistes engagés dans le mouvement de désobéissance civile contre la junte.

Une partie des sommes seront également destinées, ajoute le journal, au fonctionnement administratif du gouvernement, dont certains représentants vivent cachés.

Loterie secrète

Parmi les sources de revenus de ce gouvernement parallèle, on compte une loterie clandestine qui pourrait permettre de collecter environ 7 millions d’euros chaque mois. Un test a permis en août de générer en quatre jours quelque 500 millions de kyats, soit plus de 250 000 euros. Selon le GUN, 70 % de cette somme a été allouée aux fonctionnaires grévistes.

Le GUN a également assuré à Nikkei Asia qu’il “progresse” dans sa tentative de récupérer les réserves de la Birmanie gelées par les États-Unis après la prise de pouvoir par les militaires. Elles s’établiraient autour d’1 milliard de dollars (840 millions d’euros).

Selon le ministre des Finances du GUN, Tin Tun Naing :

Nous avons besoin d’argent. Même si nous récupérons le milliard de dollars que les États-Unis ont gelé, au vu des problèmes auxquels la Birmanie fait face, cela sera loin d’être suffisant.”

Le GUN s’est notamment engagé à subventionner 250 000 personnes, en particulier des fonctionnaires qui ont perdu leurs revenus à la suite de leur participation au mouvement de désobéissance civile.

Rien que pour cela, le gouvernement a besoin “de plusieurs millions de dollars par mois”, a précisé le ministre.

Courrier International / Nikkei Asia – 2 septembre 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer