Infos Cambodge

Vers une vaccination des enfants à partir de 3 ans au Cambodge

Print Friendly, PDF & Email

Alors que la campagne de vaccination des 6-12 ans a commencé ce matin, le premier ministre a évoqué la possibilité de vacciner les 3- 6 ans.

Selon L’AKP, au cours d’une conférence de presse tenue ce matin lors du lancement de la campagne de vaccination des enfants âgés de 6 à moins de 12 ans, le Premier ministre a exhorté les autorités compétentes à mener une étude scientifique sur la possibilité de vacciner les enfants âgés de 3 à 6 ans contre le COVID-19.

Si ce groupe d’âge peut recevoir les vaccins COVID-19, le gouvernement royal n’hésitera pas à acheter plus de vaccins pour eux a-t-il affirmé.

Le Cambodge vise à renforcer l’immunité collective en vaccinant complètement jusqu’à 91% de la population totale de 16 millions d’habitants.

Le Cambodge a jusqu’à présent vacciné environ 72,04% de la population totale.

La position de l’OMS sur la vaccination des enfants

Au 21 mai dernier Le Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination de l’OMS a publié deux rapports concernant l’utilisation des vaccins Sinovac et Sinopharm. Ils concluaient la même chose concernant les enfants :

Pour la plupart des enfants et des adolescents, le tableau de la maladie est moins sévère. Il n’existe actuellement aucune donnée sur la sécurité ou l’efficacité pour les enfants ou les adolescents âgés de moins de 18 ans, même si une étude pédiatrique de phase 2 est en cours. Tant que ces données ne seront pas disponibles, la vaccination systématique des personnes de cette tranche d’âge n’est pas recommandée.

Deux mises à jour plus récente (une concernant Sinovac et une autre Sinopharm ) datant du 2 septembre ne signalaient aucun changement sur ses conclusions.

Une étude chinoise sur la vaccination des enfants

Cependant, la revue britannique The Lancet publiait le 28 juin un article sur une étude chinoise concernant la vaccination d’ enfants de 3 à 17 ans par Sinovac.

L’essai,réalisé auprès de 550 enfants et adolescents, a montré que plus de 96% des participants ayant reçu les deux doses du vaccin ont développé des anticorps contre le virus .

À part la petite douleur ressentie au point de l’injection, qui est le symptôme le plus fréquemment constaté, la majorité des effets indésirables rapportés ont été légers ou modérés, ont confirmé les chercheurs.

Plusieurs chercheurs ont d’ailleurs souligné que puisque les enfants et les adolescents sont généralement sujets à des infections bénignes ou asymptomatiques, leur vaccination aiderait surtout à réduire le taux de transmission.

Quoi qu’il en soit : si la chose et possible, le Cambodge le fera.

Ce matin, le ministère de la Santé déplorait 698 nouveaux cas positifs et 11 nouveaux décès.

Le nombre de cas positifs découverts chaque jour ne cesse n’augmenter depuis septembre. Il était descendu jusqu’à 421 le 31 août.

Lepetitjournal.com – 17 septembre 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer