Infos Viêt Nam

Le secteur touristique en pénurie de main-d’œuvre

Print Friendly, PDF & Email

À l’heure de la reprise de l’activité touristique, le secteur fait face à un grand défi : retrouver les ressources humaines parties travailler dans d’autres domaines.

Selon les données de l’Administration nationale du tourisme, ce sont environ 6,1 millions de Vietnamiens qui ont voyagé pendant les congés du Nouvel An lunaire (début février). Ce nombre dépasse celui de voyageurs pour tout le mois de janvier (5,2 millions) et se rapproche de celui du Nouvel An de 2019 (avant la pandémie). Parmi les provinces et villes qui ont reçu le plus de visiteurs, on peut citer Lào Cai (Nord), Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), Hô Chi Minh-Ville, Tây Ninh, et Kiên Giang (Sud).

Si le nombre de touristes internationaux accueillis depuis le début du programme pilote reste limité 9.000 l’outil Google Destination Insights nous indique que le nombre de recherches Google relatives au Vietnam a fortement augmenté depuis le début de l’année 2022, en hausse d’environ 248% par rapport à la même période de l’an dernier. Cela laisse penser que l’inquiétude liée au COVID-19 se dissipe et que les gens ont de nouveau envie de voyager.

À la conquête du personnel qualifié

Avec ces signes positifs, le gouvernement vietnamien s’est fixé pour objectif d’accueillir 65 millions de touristes (dont environ 5 millions d’étrangers) dans l’année en cours, ce qui signifierait une augmentation de 150% par rapport à 2021.

Après une longue interruption de notre activité, nous commençons à reprendre espoir. Cependant, nous manquons beaucoup de ressources humaines, a partagé Nguyên Thi Huong, directrice de l’hôtel Son Lâm (ville de Nha Trang, province de Khanh Hoà au Centre). Durant la 4e vague de l’épidémie, nous avons perdu dix employés. Depuis la fin de l’année dernière, nous avons posté des annonces sur l’offre d’emplois, mais jusqu’à présent, nous n’avons recruté que cinq personnes“.

Selon les statistiques officielles, le pays compte 4,9 millions de personnes travaillant dans le secteur du tourisme. En 2021, les travailleurs à temps plein n’étaient plus que 25% du total de 2020. Environ 30% ont quitté leur poste l’année dernière.

Les frontières étant fermées depuis deux ans, la plupart des employés du secteur touristique ont dû trouver d’autres emplois. C’est le cas de Lê Vân Anh, auparavant employée d’une agence de voyage à Hanoï, et qui travaille aujourd’hui dans la vente en ligne de vêtements. Pour elle, si le retour à un travail dans le tourisme n’est pas exclu, elle ne sent pas non plus pressée, gagnant aujourd’hui mieux sa vie qu’auparavant.

Le manque de ressources humaines dans le tourisme est donc un problème, que les experts ont prédit depuis la fin de l’année dernière lorsque les premiers vols internationaux ont repris. “La qualité des ressources humaines est un facteur clé pour être innovant et espérer faire une percée dans la période de reprise économique. Plus globalement, la capacité et la qualité du personnel dans les entreprises touristiques sont un pilier important pour le développement de ce secteur“, a estimé Nguyên Van Hùng, ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme.

Après plus de deux ans d’épidémie de COVID-19, 95% des entreprises touristiques ont dû suspendre leurs activités. Par conséquent, leurs ressources humaines se sont déplacées vers d’autres secteurs. Aujourd’hui, il y a un grand manque de ressources humaines qualifiées“, a souligné Nguyên Trùng Khanh, directeur général de l’Administration nationale du tourisme.
 
Se former à nouveau

Dans le contexte de changement des envies et manières de voyager des touristes, les ressources humaines du secteur doivent être particulièrement bien formées, notamment dans l’utilisation des nouvelles technologies. Si les ressources humaines venaient à manquer, cela poserait de grands défis aux agences de voyage.

Selon l’expert en tourisme, le Docteur Trinh Lê Anh (Université des sciences sociales et humaines, relevant de Université nationale de Hanoï), “le temps d’hibernation pour les agences de voyage est terminée, il est aujourd’hui l’heure de redémarrer les activités en recrutant du personnel“.

Phùng Quang Thang, vice-président de l’Association nationale des agences de voyages et directeur du voyagiste Hanoitourist, souligne que la question du recrutement et de la formation des ressources humaines est en effet cruciale : “L’heure est à préparer les ressources humaines aux nouvelles habitudes de consommation et au nouveau contexte sanitaire, en particulier la prévention et la gestion du risque épidémique“.

Les entreprises touristiques essayent de reconstituer petit à petit leurs ressources humaines : “Nous essayons actuellement de recréer un noyau d’équipe. Lorsque les clients reviendront en nombre, nous recruterons plus de personnel“, a partagé Cao Minh Truc, directrice générale adjointe d’Empire Group.

Concernant la même question, Nguyên Thi Lê Thanh, directrice du Service du tourisme de la province de Khanh Hoà, fait part : “Pour résoudre le problème de la pénurie en ressources humaines, notre Service accompagne les entreprises en organisant des formations en ligne“.

D’après Truong Thi Hông Hanh, directrice du Service du tourisme de Dà Nang (Centre), afin d’aider les entreprises touristiques à développer des ressources humaines de qualité en assurant un bon service aux touristes, la ville a déployé ces dernier temps une trentaine de formations gratuites.

Malgré ce dynamisme des autorités locales, l’offre est loin de la demande : “Le nombre de personnes reprenant un travail dans le secteur touristique n’est actuellement que d’environ 60%. Par conséquent, notre Service tente de produire des vidéos sur les cours de formation et de les partager largement dans l’ensemble du secteur afin que les entreprises touristiques puissent avoir un personnel plus professionnel“, a-t-elle confié.

Les entreprises souhaitent que l’État et les autorités locales élaborent des plans précis de formation pour développer les ressources humaines du tourisme sur le long terme.

Par Quê Anh – Le courrier du Vietnam – 13 mars 2022

Le secteur touristique en pénurie de main-d’œuvre
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer