Infos Birmanie

Une soixantaine de Rohingyas échoués en Thaïlande risquent d’être expulsés en Birmanie

Print Friendly, PDF & Email

Une soixantaine de Rohingyas, dont cinq enfants, espéraient arriver en Malaisie après un long trajet en bateau pour fuir leur pays.

Ils ont finalement échoué sur une île thaïlandaise. Ils risquent l’expulsion vers la Birmanie, où cette minorité musulmane continue à être persécutée.

Les passeurs leur avaient fait croire qu’ils étaient arrivés sains et saufs en Malaisie, leur destination finale. Un mensonge. Le groupe s’en est vite rendu compte : il avait échoué sur une île thaïlandaise loin des côtes, Koh Dong, abandonné là par des trafiquants d’êtres humains. Lorsque la police les a trouvés, les 59 Rohingyas étaient affamés, ils n’avaient rien mangé depuis plusieurs jours.

Aux agents, les réfugiés ont dit avoir payé 1 200 dollars chacun à un passeur pour être amené en Malaisie. Ils avaient quitté la Birmanie et le Bangladesh à bord de trois embarcations avec en tout 178 personnes. Mais les deux premiers bateaux ont été interceptés par la police malaisienne. L’équipage de leur bateau aurait alors décidé de les abandonner sur Koh Dong. Ils risquent d’être expulsés vers la Birmanie.

Une route d’émigration pour les Rohingyas

Chaque année, des milliers de Rohingyas prennent la route et risquent leur vie pour atteindre la Malaisie, en passant par la Thaïlande. En mai, les corps de quatorze Rohingyas, dont des enfants, ont été découverts. Ils se sont échoués sur une plage après avoir fui leur pays.

Radio France Internationale – 5 juin 2022

Une soixantaine de Rohingyas échoués en Thaïlande risquent d’être expulsés en Birmanie
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer