Infos Birmanie

Un Américain détenu en Birmanie

Print Friendly, PDF & Email

Un ressortissant américain est détenu à tort en Birmanie dirigée par la junte, a déclaré vendredi 22 juillet à l’AFP un porte-parole de l’ambassade américaine dans ce pays.

«Nous sommes informés de la détention injustifiée d’un citoyen américain en Birmanie», a-t-il dit.

Une répression par la junte

Le porte-parole n’a pas précisé depuis combien de temps le ressortissant américain est détenu ni si les autorités de la junte avaient retenu des accusations contre lui, mais il a assuré que l’ambassade «fournit toute l’assistance consulaire appropriée». Plusieurs étrangers ont été arrêtés dans le cadre de la répression de la dissidence par la junte, qui a pris le pouvoir suite au coup d’État qui a renversé le gouvernement d’Aung San Suu Kyi l’année dernière.

Mardi, le président américain Joe Biden a ouvert la voie à des sanctions contre les gouvernements qui emprisonnent injustement des Américains et a mis en place des avertissements de voyage plus détaillés après une série de détentions très médiatisées, notamment celle en Russie de la star du basket-ball Brittney Griner jugée dans une affaire de drogues controversée Dans ses conseils aux voyageurs américains, le département d’État américain pointe dorénavant les pays dans lesquels le risque de détention injuste est le plus élevé. La Birmanie a été incluse sur cette liste où figuraient déjà la Chine, l’Iran, la Corée du Nord, la Russie et le Venezuela.

En Birmanie, le photojournaliste polonais Robert Bociaga et le journaliste japonais Yuki Kitazumi ont tous deux été arrêtés lors des premières manifestations contre le coup d’État. Le citoyen américain Nathan Maung a également été arrêté en mars de l’année dernière lors d’une descente de police dans le média local qu’il dirigeait et il a été accusé d’encourager la dissidence, avant d’être libéré quelques mois plus tard. Danny Fenster, un autre journaliste américain, a été arrêté en mai 2021 et condamné en novembre à une peine de onze ans d’emprisonnement pour association illégale, incitation à la dissidence contre l’armée et violation des règles relatives aux visas. Quelques jours plus tard, il a été gracié et expulsé de Birmanie.

Le Figaro avec Agence France Presse – 22 juillet 2022

Un Américain détenu en Birmanie
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer