Infos Birmanie

Myanmar : le poète Maung Yu Py libéré de prison

Print Friendly, PDF & Email

La communauté internationale se réjouit d’une nouvelle inattendue en provenance de Myanmar : le poète Maung Yu Py, emprisonné depuis le mois de mars 2021, a été libéré. Il avait été condamné à deux années de prison pour avoir pris part à une manifestation dénonçant le coup d’État militaire de l’année dernière.

Depuis le coup d’État militaire de février 2021, à Myanmar, écrivains, poètes et autres artistes dissidents se heurtent à la brutalité de la junte et à une justice expéditive. Plusieurs poètes ont d’ailleurs trouvé la mort lors des manifestations, dans diverses villes du pays : l’armée ouvrait alors le feu sur les participants, selon l’adage : tire d’abord, on réfléchira ensuite.

En mars 2021, Maung Yu Py, aux côtés de 29 autres manifestants, finissait entre les mains des militaires, après des arrestations particulièrement violentes. L’article 505 du Code pénal, qui qualifie de crime le fait de publier ou diffuser « une déclaration, une rumeur ou une information » susceptible de nuire aux militaires, a été invoqué pour justifier son arrestation, ainsi que l’article 145, qui vise les rassemblements illégaux.

Avec son avocat Nayi, lui-même inculpé, Maung Yu Py s’est retrouvé enfermé dans une cellule de la prison de Myeik, au sud du pays.

Maung Yu Py a publié son premier recueil de poèmes à l’âge de 20 ans, intitulé The Bird that was Killed when the Sky Capsized (2000), suivi par beaucoup d’autres. Reconnu comme l’un des auteurs les plus prometteurs de sa génération, il avait été accueilli par l’université de l’Iowa en tant que poète international, dans le cadre d’une résidence.

Récemment, l’écrivain Wai Moe Naing, lui aussi arrêté par l’armée lors d’une manifestation, a été condamné à dix années de prison par la cour martiale de la prison de Monywa. Sa sentence a été motivée par l’article 505 du Code pénal, dans son cas aussi.

En juillet dernier, quatre militants prodémocratie, dont l’écrivain Kyaw Min Yu, ont été exécutés. L’auteur avait été reconnu coupable, en janvier 2022, d’avoir « incité à la rébellion » avec ses publications sur les réseaux sociaux.

Par Antoine Oury – ActuaLitte.com – 13 septembre 2022

Myanmar : le poète Maung Yu Py libéré de prison
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer