Infos Viêt Nam

Spratleys : où en sont les Vietnamiens dans leurs efforts de «poldérisation»?

Print Friendly, PDF & Email

De nouvelles images satellitaires le prouvent : tout comme la Chine, le Vietnam « poldérise » à tout-va, c’est-à-dire qu’il crée des îlots artificiels dans l’archipel des Spratleys, un ensemble d’îles et de récifs situés en mer de Chine méridionale, une zone revendiquée aussi par la Chine et d’autres pays voisins.

En seulement un an, les Vietnamiens ont gagné près de 170 hectares de terre sur la mer. Sur des images satellites publiées par le site Asia Maritime Transparency Initiative (AMTI), basé à Washington, on aperçoit clairement de nouveaux ports et des pistes goudronnées sortir de la mer.

« Les activités d’excavation et de poldérisation engagées en 2022 sont substantielles et signalent une intention du Vietnam de vouloir fortifier ses lieux occupés dans les Spratleys », peut-on lire dans le nouveau rapport de l’AMTI. Même si à l’échelle des travaux menés par la Chine dans cette zone, ceux du Vietnam paraissent bien plus modestes.

La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale et y a déjà créé de nombreux postes militaires sur des récifs artificiels, au grand dam du Vietnam, de la Malaisie, des Philippines, du Brunei et de Taïwan, qui convoitent, eux aussi, cette voie maritime par laquelle transitent chaque année des marchandises pour des milliers de milliards de dollars. Des eaux par ailleurs riches en poissons et en hydrocarbures.

Radio France Internationale – 15 décembre 2022

Spratleys : où en sont les Vietnamiens dans leurs efforts de «poldérisation»?
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer