Infos Cambodge

En vingt ans, le Cambodge a vu pousser des forêts de gratte-ciel

Print Friendly, PDF & Email

Meurtri par plusieurs décennies de guerre, le petit royaume connaît un développement fulgurant depuis une vingtaine d’années. Plus de 2 500 immeubles de plus de cinq étages ont été construits durant ce laps de temps, dotant notamment Phnom Penh d’une “skyline” digne des autres capitales asiatiques.

Quand le bâtiment va, tout va. Si on devait mesurer la santé économique du Cambodge à l’aune de cet adage, le bulletin serait sans nul doute excellent. Depuis 2000, selon les chiffres du ministère de l’Aménagement du territoire présentés en fin d’année, le petit royaume a vu sortir de terre 2 534 bâtiments de plus de cinq étages, rapporte le Khmer Times.

Dont 1 675 dans la seule capitale, Phnom Penh, et 685 dans la ville portuaire et station balnéaire de Sihanoukville. Dans le détail, 1 423 immeubles ont entre 5 et 9 étages, 412 ont 20 étages ou plus. Au total, le pays compte 50 gratte-ciel de plus de 40 étages.

Pour rappel, à la fin des années 1990, certaines parties du Cambodge, toujours tenues par des Khmers rouges, étaient encore en proie à la guerre. Au tournant du XXIe siècle, Phnom Penh s’apparentait davantage à un gros bourg, avec très peu de rues asphaltées, un grand nombre de maisons en bois sur pilotis et peu d’éclairage public. Sihanoukville commençait à accueillir des touristes. En vingt ans, l’une comme l’autre ont vu pousser des forêts de gratte-ciel.

Et, selon le Phnom Penh Post, la tendance va se poursuivre même si elle risque de marquer le pas. Entre janvier et novembre 2022, les autorités ont en effet validé 3 827 nouveaux permis de construire, “soit 98 de moins que l’année précédente et pour une valeur de 49,42 % inférieure”. Des experts du secteur interrogés par le quotidien anglophone mettent ce tassement sur le compte de la pandémie de Covid-19. “Il faudra au secteur au moins deux ou trois années pour retrouver son niveau d’avant 2019”, explique ainsi Sam Soknoeun, de la Global Real Estate Association.

Courrier International – 6 janvier 2023

En vingt ans, le Cambodge a vu pousser des forêts de gratte-ciel
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer