Infos Viêt Nam

“On veut les sortir de leur quotidien” : la superbe action de l’ancien joueur François Trinh-Duc

Print Friendly, PDF & Email

François Trinh-Duc est engagé dans le développement du rugby au Vietnam. Une aventure lancée à la suite de son premier voyage sur ses terres d’origine en 2019. 

De la baie d’Along, au Mékong en passant par Hanoi ou la cité impériale de Hué, le Vietnam coule dans les veines de François Trinh-Duc. L’ancien international (66 sélections) s’engage pour le développement du rugby dans son pays d’origine.

À travers son association Rugby Cùng Nhau (« Rugby ensemble » en vietnamien), le Montpelliérain a créé des sessions d’entraînement à destination de jeunes orphelins vietnamiens à Saigon (Hô Chi Minh-Ville). 

François Trinh-Duc découvre le Vietnam 

Cet engagement a commencé en 2019 lorsqu’il était encore joueur au Racing 92. Au mois d’octobre, en pleine Coupe du monde au Japon, François Trinh-Duc s’envole pour la première fois découvrir la terre de ses ancêtres paternels, sur invitation de l’ambassade de France au Vietnam. 

« L’objectif était de faire la promotion du rugby au Vietnam avec un programme sur une dizaine de jours sur Saigon et Hanoi. J’ai aussi pu visiter ce pays et découvrir le village de mon grand-père paternel. J’y ai encore de la famille éloignée », précise le demi d’ouverture à la retraite depuis 2022.

Durant ce périple, le finaliste du Mondial 2011 visite des lycées internationaux et des écoles françaises notamment à Saigon. Les prémisses de son aventure associative dans son pays d’origine. 

De retour en France, FTD enchaîne les rencontres de Top 14 jusqu’au début de la crise sanitaire début mars 2020. Il s’appuie sur son association « Comme un ruck » créée des années auparavant pour lever des fonds à destination de plusieurs causes dont il est le parrain. « Pendant le Covid-19, j’ai avancé sur la structuration d’une nouvelle association Rugby Cùng Nhau, qui est hébergée à la CCI France Vietnam », se souvient Trinh-Duc.

Des entraînements de rugby destinés aux orphelins

Le projet se concrétise en 2023. « Depuis un an et demi avec Tom Meyer qui est sur place, nous avons mis en place un programme pour faire découvrir le rugby aux orphelins de 10 à 16 ans garçons et filles, tous les dimanches matins », détaille l’ancien numéro 10. 

Ces entraînements sont organisés sur le site de la British International School à Saigon. Sur place, Tom Meyer gère les entraînements, les relations avec les entreprises, les ONG et les associations qui s’occupent des orphelins et des enfants vietnamiens en difficulté. « Nous avons les mêmes jeunes qui viennent et reviennent. Dans le projet, nous voulons aussi développer un accès aux soins en faisant venir un docteur, un dentiste ou un ophtalmologue qui vont ausculter les enfants », souligne François Trinh-Duc qui précise que des relations sont déjà nouées avec des établissements hospitaliers. 

Il y a des sourires, de la joie dans les yeux des enfants. Ils peuvent tomber, plaquer et courir avec le ballon. Il y a de l’insouciance. On veut sortir ces gamins de leur quotidien. Le rugby aide et accompagne ces enfants à sortir de la misère en les captivant. François Trinh-Duc

Le lycée français de Saigon s’engage dans l’aventure

Ce constat, le joueur formé à Montpellier l’a fait lors de son deuxième voyage au Vietnam en mars 2024. Durant ce séjour, l’ancien rugbyman reconverti aujourd’hui dans le conseil en ingénierie a assisté aux entraînements et organisé deux galas de charité pour lever des fonds pour l’association.

« Beaucoup de bénévoles nous ont sollicités pour prendre part au projet. D’autres écoles nous ont contactés pour mettre en place le programme », raconte François Trinh-Duc. 

Parmi les établissements intéressés, il y a le lycée français international Marguerite Duras de Saigon qui accueillera des sessions à la rentrée. « Il y a peu, nous avons fait un premier entraînement qui s’est très bien passé. Le proviseur, les professeurs de sport et même les élèves nous ont aidés. Nous accompagnons aussi les élèves des lycées qui nous accueillent pour développer leurs skills, leur leadership pour être entraîneur et entraînant. C’est gagnant-gagnant », explique le joueur qui a terminé sa carrière à Bordeaux-Bègles. 

Un prochain voyage au Vietnam en 2025

François Trinh-Duc prévoit déjà de retourner au Vietnam en mars et novembre 2025. Le challenge est de pérenniser l’association dans ce pays où le rugby est absent. 

Il va falloir trouver des entraîneurs pour accompagner Tom en formant des éducateurs de rugby vietnamiens pour qu’il y ait moins la barrière de la langue. Il faudra dénicher des ressources humaines sur place et continuer à lever des fonds en France. Aujourd’hui, je mets de l’argent dans l’association avec quelques mécènes, des galas de charité ou des ventes aux enchères. François Trinh-Duc

Rugby Cùng Nhau s’est aussi rapprochée de l’association Rugby French Flair dans laquelle Cédric Desbrosse et Yann Delaigue sont investis pour mener des actions à travers le rugby dans des pays étrangers. Louis Picamoles, ami de François Trinh-Duc, pourrait aussi faire partie du prochain voyage au Vietnam. Avec un objectif ultime… « Faire qu’un maximum de jeunes vietnamiens joue au rugby et ce sera plus facile à monter une fédération », conclut le plus vietnamien des rugbymen professionnels français.  

Par Nicolas Dendri – Actu.fr – 5 juillet 2024

Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer