Infos Viêt Nam

Coronavirus. Des touristes français bloqués au Vietnam

Une dizaine de Français sont actuellement confinés à leur hôtel ou dans un hôpital dans le Nord du pays, parce qu’ils ont été en contact avec une personne proche d’une malade.

Ce sont des vacances qui prennent un tour inattendu : à cause du coronavirus, plusieurs touristes français sont actuellement bloqués au Vietnam – entre six et dix, selon des sources concordantes. La plupart sont au Nord du pays, où les autorités leur ont demandé de ne pas sortir de leur hôtel. D’autres sont dans un hôpital.

La raison de cette quatorzaine ? Ces touristes ont été en contact avec une personne qui a voyagé avec une Vietnamienne qui, à son retour d’Europe où elle avait séjourné en Italie, a été testée positive au coronavirus . Les autorités vietnamiennes ne veulent prendre aucun risque et c’est pourquoi ils ratissent assez large pour éviter que ça se répande, analyse une source.

Le Quai d’Orsay recommande de reporter les voyages

Le pays est en effet relativement épargné pour le moment par l’épidémie de coronavirus : 21 cas ont été recensés, dont 16 sont guéris et 5 toujours malades. Des chiffres officiels jugés fiables, de source concordantes.

Combien de temps va durer cette quatorzaine imposée à ces touristes français ? Cela dépend des cas, et du jour où ils sont entrés sur le territoire vietnamien. Le ministère des affaires étrangères recommande sur son site depuis dimanche 8 mars aux Français prévoyant un déplacement temporaire au Vietnam de reporter leur voyage, au risque sinon d’être soumis à leur arrivée ou durant leur séjour à des mesures de quarantaine ou d’isolement sur leur lieu de résidence.

Ouest-France – 8 mars 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer