Infos Thailande

Des distributions de nourriture obligées de «négocier» avec la justice et la police

L’explosion des distributions de nourriture en Thaïlande, l’un des pays les plus inégalitaires du monde selon la Banque mondiale, est l’occasion de multiples difficultés avec les autorités locales qui, pour de bonnes et moins bonnes raisons, souhaitent canaliser ces canaux de solidarité.

Le procureur général du pays a, jeudi 30 avril, demandé aux procureurs d’être indulgents envers les bons samaritains qui sont accusés d’avoir violé l’interdiction actuelle des rassemblements sociaux. Un appel a aussi été adressé à la police pour qu’elle assiste ces distributions et ne les «compliquent» pas.

Les restrictions actuelles, mises en place dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire lié au Covid 19 et en place jusqu’à la fin mai, ont conduit de nombreux citoyens thaïlandais à perdre leurs revenus et à dépendre de la distribution de nourriture à des fins caritatives. Aujourd’hui, nombre de ceux qui fournissent gratuitement de la nourriture et d’autres produits de première nécessité font l’objet de poursuites pénales pour avoir incité de grands groupes de personnes à se rassembler en public sans que des mesures adéquates de distanciation sociale soient mises en place.

Le site d’information anglophone Khaosod fait état d’une intervention du procureur général du pays pour que le système judiciaire tienne compte des circonstances des violations présumées et fasse preuve de discernement en matière de poursuites pénales.

Pouvoir discrétionnaire

“Les procureurs doivent user de leur pouvoir discrétionnaire lorsqu’ils examinent les preuves et les circonstances de l’affaire. Les accusations doivent être déposées conformément à l’esprit de la loi”.

Il ajoute que le bureau de protection des droits civils de l’agence est prêt à fournir une assistance juridique à ceux qui en ont besoin, tout en s’assurant que les restrictions et les exigences légales du décret d’urgence sont bien comprises.

En vertu du décret d’urgence introduit par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha, maintenant prolongé d’un mois, les événements caritatifs sont inclus dans l’interdiction des rassemblements sociaux et ces événements nécessitent une autorisation spéciale avant d’avoir lieu.

Une femme de Bangkok a été arrêtée la semaine dernière après qu’une bagarre ait éclaté alors qu’elle distribuait de la nourriture à la gare de Hualamphong. Un don en espèces à Chonburi a été annulé lorsque des centaines de résidents désespérés se sont présentés. La police locale qui a été extrêmement utile pour coordonner les foules et éviter tout problème qui pourrait survenir, est aussi sermonnée: gare aux interférences susceptibles de compliquer les distributions de nourriture.

Gavroche-thailande.com – 2 mai 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer