Infos Birmanie

Le cardinal Charles Maung Bo salue les œuvres caritatives catholiques auprès de plus démunis face à la crise

Le cardinal Bo, archevêque de Rangoun et président de la Fédération des conférences épiscopales asiatiques, s’est réjoui des nombreuses œuvres caritatives catholiques aux plus démunis face à la crise : « Les églises sont peut-être fermées, mais les cœurs des chrétiens restent ouverts. »

Malgré un faible nombre de cas – à ce jour, la Birmanie compte 186 cas d’infection au Covid-19, selon les derniers chiffres disponibles –, les rassemblements publics et religieux restent interdits jusqu’au 31 mai. Le gouvernement a décidé de prolonger certaines mesures sanitaires, y compris concernant les visas et les vols internationaux, tout en assouplissant les restrictions dans certaines régions où les restaurants sont à nouveau ouverts.

Le cardinal Charles Maung Bo, archevêque de Rangoun, a salué l’aide humanitaire assurée par les catholiques birmans auprès des plus pauvres alors que le pays souffre toujours des conséquences du confinement et de la crise sanitaire. « Les églises sont peut-être fermées, mais les cœurs des chrétiens restent ouverts », a-t-il affirmé, en ajoutant que des religieux, des hommes d’affaires catholiques et des diocèses ont lancé des plans d’aide humanitaire auprès des personnes affamées dans les bidonvilles, dans les camps pour les personnes déplacées internes (IDP) et dans les villages, en fournissant de la nourriture à plusieurs milliers d’habitants. « Nos portes sont ouvertes à nos frères et sœurs qui ont besoin de lieux de quarantaine ou d’isolement. Même si nous sommes une petite Église, cela ne nous a pas empêchés de nous mettre au service », a-t-il déclaré dans son homélie du 17 mai. « Nous sommes heureux de mettre notre foi en pratique. Nous portons témoignage de l’amour du Christ à travers ces actes de charité. »

Le cardinal Bo, président de la Fédération des conférences épiscopales asiatiques (FABC), a souligné que les œuvres caritatives auprès des souffrants étaient « une grande œuvre d’évangélisation » : « Ceux d’entre nous qui sont habitués à ne voir le Christ que dans les églises, peuvent nous voir dans les rues, en train de porter son grand message d’amour et de partager avec nos frères et sœurs. » Le cardinal Bo a ajouté que « nous découvrons avec humilité que par ce travail, nous rencontrons le Christ lui-même, comme le dit l’Évangile ». Mgr Bo a appelé à prier pour ceux qui sont réfugiés et logés dans les camps IDP, et pour les milliers de migrants qui tentent toujours de rentrer chez eux. L’archevêque de Rangoun a ajouté qu’en ce temps de pandémie, alors que les hommes ont peur les uns des autres et que les distanciations sociales nous éloignent de nos proches, « nous pouvons être tentés d’oublier ceux qui sont dans le besoin ». « Le pape a signalé que l’humanité pouvait être frappée par quatre nouveaux virus, encore pires que le Covid-19 : l’égoïsme, l’indifférence, le mépris envers les pauvres et les personnes vulnérables, et la confusion des valeurs », a-t-il précisé.

L’interdiction de rassemblements prolongée

Les églises sont toujours fermées en Birmanie, et les catholiques vont continuer de suivre les messes en ligne jusqu’au 31 août, selon les mesures décidées par le gouvernement. Ce dernier a prolongé les restrictions, y compris sur les rassemblements publics et religieux ainsi que sur les visas et les vols internationaux, jusqu’au 31 mai. Les gouvernements régionaux ont assoupli certaines mesures dans quatre cantons de Rangoun ainsi qu’à Sagaing. Toutefois, quatre localités de Rangoun, considérées comme des foyers épidémiques, continuent de suivre des mesures plus strictes. En revanche, les restaurants et salons de thé de la région de Rangoun ont pu à nouveau ouvrir au public. Le gouvernement régional de Mandalay a également assoupli les mesures concernant les marchés et les sites de construction, mais les restaurants de la région sont limités à la vente à emporter et aux services de livraison. Dans la plupart des régions du pays, le couvre-feu a été assoupli et dure de minuit à 4 heures du matin. À ce jour, la Birmanie compte 186 cas d’infection au Covid-19, dont 6 décès et 97 guérisons, selon les derniers chiffres disponibles.

Agence Eglise d’Asie avec Ucanews – 20 mai 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer