Infos Viêt Nam

Vietnam : RSF qualifie de «message glaçant» l’arrestation de deux journalistes

L’organisation de défense de la liberté de la presse Reporters sans Frontières (RSF) a dénoncé mardi l’arrestation au Vietnam de deux journalistes ayant critiqué le régime, estimant qu’elle envoyait «un message glaçant» à six mois du prochain congrès du Parti communiste au pouvoir.

Pham Chi Thanh, 68 ans, un militant prodémocratie qui critique sévèrement le régime sur Facebook, a été arrêté la semaine dernière à Hanoï sous l’accusation d’activités contre l’Etat. Il a été rédacteur en chef de la radio d’Etat Voice of Vietnam. Deux jours plus tard, Nguyen Tuong Thuy, 68 ans, a été arrêté dans la capitale pour les mêmes motifs.

Cet ancien membre du Parti communiste a travaillé pour la radio Radio Free Asia financée par les Etats-Unis et a été vice-président de l’Association des journalistes indépendants du Vietnam (IJAV). Ces arrestations envoient «un message glaçant» au public, a estimé Daniel Bastard, un responsable de (RSF). «Cela en dit long sur la fébrilité qui règne à la tête du parti (unique) au moment où il se prépare pour (le congrès) dans six mois», a ajouté M. Bastard. RSF appelle «les partenaires commerciaux du Vietnam, y compris l’Union européenne et les Etats-Unis, à faire pression pour que cesse cette repression».

L’épouse de Thanh, Nguyen Nghiem, a assuré que son mari était un «patriote». «Nous ne le croyons pas coupable de quoi que ce soit», a-t-elle déclaré à l’AFP peu après son arrestation. Le Vietnam, où les médias sont entièrement contrôlés par l’Etat, arrive à la 176e place sur 180 pays en matière de liberté de la presse dans le classement de Reporters sans frontières.

Depuis l’arrivée au pouvoir en 2016, lors du dernier congrès du Parti communiste, d’un gouvernement conservateur, le pouvoir multiplie les arrestations et condamnations de dissidents, notamment ceux qui trouvent une audience sur Facebook, largement utilisé dans le pays. Le prochain congrès du Parti communiste se tiendra en janvier 2021. En 2019, avait notamment été arrêté le journaliste Pham Chi Dung, ancien membre du parti communiste, qui a fondé l’IJAV.

Le Figaro avec Agence France Presse – 26 mai 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer