Infos Birmanie

Les mesures anti-Covid-19 prolongées jusqu’au 30 juin

Print Friendly, PDF & Email

Ce n’est pas vraiment une surprise tant l’annonce était attendue dans ce sens : officiellement, les mesures de lutte contre la propagation de la Covid-19 sont prolongées jusqu’au 30 juin 2020.

Dans la réalité, les exceptions et circonstances particulières relatives à ces mesures sont devenues si nombreuses que tout cela n’est plus aujourd’hui qu’un affichage sans réel impact sur la contagion. Seule mesure réellement complètement maintenu : la fermeture du ciel birman à l’aviation et donc l’impossibilité pour des vols internationaux d’atterrir à Yangon, Mandalay ou Nay Pyi Taw, sauf circonstances exceptionnelles. La encore, rien de surprenant puisque les pays voisins de la Birmanie sont sur la même ligne, notamment la Thaïlande, et que pour atterrir… les avions doivent bien décoller de quelque part !

Ensuite tout est affaire de posture… U Naing Ngan Lin, le ministre régional des Affaires sociales joue la sévérité, surtout après la polémique liée au manquement récent de son Premier ministre – et affirme que : « Toutes les mesures de prévention sont prolongées jusqu’au 30 juin. Les réunions en masse et les cérémonies religieuses restent interdites. Nous allons voir pour ce qui est du couvre-feu de minuit à 4 heure ». Ce couvre-feu reste donc en place, de même que le port du masque en public reste obligatoire ou que le confinement de Insein et Mayangone est maintenu, tout comme les rassemblements de cinq personnes ou plus…

Toutefois, tout cela reste pour l’essentiel théorique… Le masque ? La plupart des gens dans Yangon ne le porte pas, ou sous le menton. Les chauffeurs de bus le négligent pour la plupart, des bus d’ailleurs bondés avec là encore pleins de voyageurs entassés – quid de la distance physique de sécurité ? – et souvent sans masque. Les rassemblements de cinq personnes ou plus demeurent interdits… sauf pour… le travail, le transport, la gymnastique, les formations, les séminaires et conventions, les restaurants, les bars, les marchés, les procès, les funérailles, les centres commerciaux… N’en jetez… Il faut vraiment se creuser la tête pour trouver les exceptions à ces exceptions… Au final, et notamment à Yangon, la vie reprend son cours comme si de rien n’était, mesure anti-Covid-19 ou pas. Et au vu de la masse des exceptions, bien malin qui maîtrisera suffisamment les textes pour savoir quand et quoi sanctionner.

Lepetitjournal.com – 14 juin 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer