Infos Thailande

Qui va profiter des millions d’euros injectés dans le secteur touristique ?

Le gouvernement thaïlandais a approuvé mardi trois projets avec un budget combiné de plus de 22 milliards de baht ( environ 650 millions d’euros) pour aider l’industrie touristique du pays à se remettre de la crise du coronavirus.

Ces projets visent à promouvoir les voyages à l’intérieur du pays de juillet à octobre. Le tourisme représente normalement plus de 10 % du PIB de la Thaïlande. Les arrivées de vols internationaux ont été interrompues début avril, ce qui a tari le marché des touristes étrangers. Question importante ? Qui va en profiter ? Les chaines hôtelières thaïlandaises et les opérateurs locaux de grande taille espèrent bien s’arroger la meilleure part du gâteau.

Trois budgets pour trois projets destinés à relancer le tourisme domestique au pays du sourire. 18 milliards de baht (579 millions de dollars) d’abord, pour aider l’hôtellerie. Ce budget permettra d’offrir aux voyageurs une réduction de 40 % pour une valeur maximale de 3 000 baht (96 dollars) par nuit pour un maximum de cinq nuits d’hébergement. Ils recevront également des crédits de 600 bahts (19 dollars) par jour, versés dans le système de porte-monnaie électronique existant du gouvernement, pour les dépenses supplémentaires telles que la nourriture et les souvenirs.

Une deuxième enveloppe, d’un coût estimé à 2 milliards de baht (64 millions de dollars), permettra d’accorder jusqu’à 2 millions de subventions de 1 000 baht (32 dollars) pour les voyages en avion, les bus régionaux et la location de voitures.

Subventions et crédits

Un troisième paquet de 2,4 milliards de bahts (77 millions de dollars) fait double emploi en servant de récompense à environ 1,2 million de travailleurs médicaux et autres combattants de première ligne contre COVID-19. Ils auront droit à des crédits de 2 000 bahts (64 dollars) chacun pour les voyages réservés auprès des agences de voyage locales

Des plans pour le retour progressif des voyageurs étrangers sont en cours de discussion. L’introduction d’une “bulle de voyage” permettrait l’entrée d’un nombre limité de visiteurs contrôlés à la fois par la Thaïlande et leur pays d’origine. Ils proviendraient initialement de pays jugés avoir maîtrisé avec succès la menace du coronavirus, tels que la Chine et la Nouvelle-Zélande, et pourraient éventuellement comprendre des voyageurs d’affaires et des touristes médicaux.

Gavroche-thailande.com – 21 juin 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer