Infos Thailande

Le chef d’état-major de l’armée américaine en visite en Thaïlande

Le chef d’état-major de l’armée des Etats-Unis, le général James McConville, a rencontré vendredi à Bangkok le Premier ministre et le chef de l’armée. 

Il s’agissait de la première visite étrangère de haut niveau en Thaïlande depuis que l’épidémie de Covid-19 a perturbé les voyages internationaux. James McConville a rencontré vendredi le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha ainsi que le chef de l’armée thaïlandaise Apirat Kongsompong, et a signé un énoncé de vision stratégique, selon un communiqué de l’ambassade des Etats-Unis, alors que Washington cherche à rassurer ses alliés quant à son engagement dans la région.

Le texte d’entente n’a pas été rendu public, mais l’ambassade américaine a déclaré que James McConville et Apirat Kongsompong “avaient discuté de modernisation, d’interopérabilité, de formation conjointe et de doctrine”.

Les États-Unis cherchent depuis plusieurs années à contrer l’influence grandissante de la Chine en Asie du Sud-Est. Tout récemment, l’armée américaine a déployé deux porte-avions en mer de Chine méridionale tandis que l’armée chinoise effectuait des exercices près d’îles qui sont également revendiquées par le Vietnam.

La Thaïlande est le plus ancien allié de Washington en Asie, mais les relations se sont tendues après le coup d’État militaire de 2014 dirigé par le chef de l’armée de l’époque qui n’est autre que l’actuel Premier ministre, Prayuth Chan-O-Cha.

Les États-Unis avaient alors réduit certains échanges militaires avec la Thaïlande, et Bangkok a répondu en forgeant des liens plus étroits avec la Chine.

Néanmoins, les relations se sont réchauffées après les élections générales tenues l’année dernière qui ont permis de rétablir officiellement une gouvernance civile tout en maintenant au pouvoir le meneur du coup d’Etat et sa clique. Cela s’est traduit par la signature l’année dernière d’un contrat d’armement comprenant des véhicules blindés de transport de troupes et des hélicoptères d’attaque légers fabriqués aux États-Unis.

Prayuth Chan-O-Cha a également accepté vendredi 2 millions de dollars d’aide américaine pour aider la Thaïlande à faire face au coronavirus, selon un communiqué de presse de son bureau.

La Thaïlande est sur le point de boucler sept semaines sans le moindre cas de signalé de transmission locale du nouveau coronavirus. Les États-Unis, pour leur part, ont enregistré jeudi un record de nouveau cas quotidien avec plus de 60.000 nouveaux cas.

Lepetitjournal.com avec Reuters – 12 juillet 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer