Infos Cambodge

Les travailleurs journaliers, premières victimes sociales du coronavirus

Comment retrouver du travail lorsque les chantiers sont à l’arrêt, et que même les tuks-tuks ou autres cyclos passent des heures à attendre le client sur le bitume à Phnom Penh ?

La dépression économique engendrée par la pandémie de coronavirus est redoutable au Cambodge, d’autant que les travailleurs migrants ont très souvent du rentrer au pays, en provenance de Thaïlande ou de Malaisie.

Les travailleurs journaliers sont aujourd’hui les premières victimes de la pandémie de Covid-19 au Cambodge selon une étude de la banque mondiale qui insiste sur les fragilités de l’économie cambodgienne.

Parmi les fragilités citées: le changement climatique, le déclin rapide des stocks de poissons dans les principales voies d’eau et la perte prochaine des préférences commerciales avec l’Union européenne, qui affectera l’industrie de l’habillement, essentielle pour le Cambodge.

S’y ajoutent évidemment les dégâts causés par le coronavirus au tourisme et aux investissements étrangers tout en empêchant des centaines de milliers de cambodgiens de trouver du travail à l’étranger.

Un récent rapport de la Banque mondiale a déclaré que “la crise épidémiologique et économique mondiale déclenchée par la Covid-19 constitue la plus grande menace pour le développement du Cambodge au cours de ses 30 années d’histoire moderne”.

L’institution financière s’attend à ce que l’économie cambodgienne se contracte de 1 à 2,9 % cette année.

La Banque asiatique de développement a des prévisions encore plus sombres, s’attendant à ce que le PIB du Cambodge se contracte de 5,5 %. C’est une chute énorme après 2019, quand le PIB a augmenté de 7,1 %.

Les plus touchés

Le tourisme est l’industrie la plus touchée. L’année dernière, le Cambodge a accueilli 6,6 millions de visiteurs étrangers, mais maintenant que les frontières sont fermées, des centaines d’hôtels, de restaurants, de bars et de stations thermales ont fermé leurs portes et des dizaines de milliers de travailleurs du tourisme ont perdu leur emploi.

Le cabinet de conseil économique mondial Oxford Economics estime que l’industrie du voyage et du tourisme soutient plus de 25 % de l’économie cambodgienne.

Le secteur de la construction du Cambodge, autre employeur important et l’un des principaux moteurs de l’économie, est également très touché. Le secteur dépend largement des investissements étrangers directs, mais avec la pandémie, les fonds se tarissent, tout comme la demande de nouvelles maisons, de bureaux et d’hôtels. De nombreux projets de construction ont été annulés ou retardés.

Gavroche-thailande.com – 25 juillet 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer