Infos Birmanie

Aung San Suu Kyi remerciant l’armée, le clip qui fait scandale

Aung San Suu Kyi sauvée par l’armée d’une tentative d’assassinat en pleine réunion… Incongru ? Difficile à imaginer ! Quoi que… Le metteur en scène et chanteur Yone Lay s’est permis d’inventer une telle histoire dans son dernier clip pour une chanson mêlant des influences rap, hard rock et pop.

Mais son inspiration n’a pas été du goût de tous et elle a laissé place à une controverse, d’autant plus vive que des célébrités du pays, comme Lin Lin, se mobilisent désormais en faveur de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) de Aung San Suu Kyi. Dans ce contexte, la représentation de la conseillère remerciant main dans la main le chef d’état-major de l’armée de lui avoir sauvé la vie n’est pas le message le plus vendeur à l’approche des élections… C’est en tout cas l’opinion de nombreux soutien du parti actuellement au pouvoir : « Je pense que cela pousse la LND au bord du gouffre, j’étais énervée en regardant la scène de la tentative d’assassinat de Mère Suu », déclare une membre de la LND. Star de la musique birmane, Chit Kaung abonde en son sens : « Vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez juste parce que vous êtes un artiste ».

De son côté, Lin Lin s’en est pris vivement à Yone lay, l’accusant de faire le jeu des militaires. En effet, dans « la vraie vie » et dans l’esprit de la plupart des Birmans, la LND incarne l’opposition à l’ancienne dictature. Depuis plusieurs jours, chacun y va de son opinion sur le clip polémique dont le scénario mélange tous les genres et se traîne terriblement en longueur. Un candidat indépendant à l’élection de novembre y voit par exemple au contraire un message positif : « C’est un message précieux car il transmet le besoin d’unité entre les partis politiques du pays pour le bien de la nation. Je ne comprends vraiment pas pourquoi cela a été mal interprété. Yone Lay a dit que la vidéo n’était ni pour le rouge ni pour le vert [couleurs de la LND et du Parti de l’Union de la solidarité et du développement, celui de l’armée] ».

La controverse a aussi donné place à l’autocensure et le chanteur Yone Lay s’est excusé sur les réseaux sociaux : « Je m’attendais à ce que nos dirigeants, même Mère Suu, aiment la vidéo. Je pense et j’espère qu’elle n’est pas fâchée contre moi si elle la regarde. Si je me trompe, je présente mes excuses à la Mère. Je vais retirer la vidéo. Et je promets de ne jamais plus toucher à la politique ». La vidéo a été retirée, mais d’autres comptes l’ont republiée. Lepetitjournal.com Birmanie vous propose de la regarder afin de vous faire une idée, et bravo si vous parvenez à tenir jusqu’à la fin…

Par Julia Guinamard – Lepetitjournal.com – 20 août 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer