Infos Thailande

Thaïlande : le TGV entre les aéroports de Bangkok et de Pattaya reporté

Print Friendly, PDF & Email

La société nationale des chemins de fer de Thaïlande (SRT) a annoncé que le projet de train à grande vitesse qui doit relier les deux aéroports de Bangkok et celui de Pattaya serait différé.

Les trois aéroports concernés — Bangkok-Suvarnabhumi, Bangkok-Don Mueang et U-Tapao–Rayong–Pattaya — doivent être connectés au réseau ferroviaire à grande vitesse avec une ligne de 220 kilomètres.

« Le budget pour la démolition des infrastructures nécessaires au nouveau système à grande vitesse n’a pas été approuvé », indique le gouverneur de la SRT, Nirut Maneephan. « Sans la validation du budget, la première phase de la construction devra être retardée. »

L’accord sur le projet de train à grande vitesse qui reliera ces trois aéroports avait initialement été signé fin 2019.

Le dossier est porté par un partenariat public-privé entre la SRT et un consortium, dirigé par Charoen Pokphand (CP) et qui inclut la China Railway Construction Corporation Limited.

Doté d’un budget de 7,22 milliards de dollars, il vise à stimuler le développement économique des secteurs du tourisme et des affaires en Thaïlande, notamment dans l’est du pays.

Le gouvernement s’engage à aider l’industrie aéronautique de Thaïlande

Par ailleurs, le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha a déclaré vendredi qu’il avait convenu d’aider les compagnies aériennes low-cost du pays à surmonter les restrictions locales et internationales qui ont cloué leurs appareils au sol pendant la pandémie de coronavirus Covid-19.

Sept transporteurs avaient contacté les autorités pour faire part de leurs griefs et soumettre une requête d’assistance.

« L’industrie de l’aviation souffre autant que le secteur du tourisme, c’est pourquoi mon administration a accepté d’injecter 24 milliards de bahts (658 millions d’euros) en prêts à des conditions favorables pour les compagnies aériennes nationales, dans l’espoir de traverser cette période de turbulences », affirme le chef du gouvernement.

Ces sept sociétés incluent notamment Thai Air Asia, Thai Smile, Thai Lion Air, Bangkok Airways et Nok Air.

« Les aides ne seront possibles que si ces compagnies aériennes acceptent de préserver les emplois », précise le Premier ministre.

Quelque 20 000 postes seraient en jeu.

M. Prayut a aussi indiqué que l’exécutif avait approuvé de prolonger la réduction des droits d’accise, la diminution de 50 % des redevances d’atterrissage et de décollage, ainsi que les frais d’entreposage des avions, jusqu’au mois de mars 2021.

Ces allègements fiscaux devaient en principe tous expirer à la fin de cette année.

Par Jira – Siam Actu – 1er septembre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer