Infos Viêt Nam

Le Vietnam, principal concurrent de la Thaïlande pour les relocalisations

Le Vietnam est devenu une des principales destination de fabrication alternative à la Chine, en raison de la guerre commerciale américano-chinoise et de la perturbation des chaînes d’approvisionnement suite à la pandémie de coronavirus.

Le rythme de croissance économique du Vietnam au cours des trois dernières décennies a été fortement dépendant des exportations et des investissements directs étrangers, avec les entreprises à capitaux étrangers représentant 67,8% des exportations totales du pays en 2019.

Le Vietnam, une des économies les plus ouvertes du monde

Les performances impressionnantes du Vietnam en matière de commerce extérieur et d’IDE au cours des 30 dernières années ont fait du pays l’une des économies les plus ouvertes du monde. 

En Asie, le Vietnam était classé derrière Hong Kong (Chine) et Singapour. De même, les investissements directs étrangers (IDE) jouent également un rôle important dans le développement économique du Vietnam. En 2019, l’afflux annuel d’IDE du Vietnam a représenté 6,3% de son PIB, soit le quatrième plus élevé d’Asie du Sud-Est, après Singapour (28,3%), le Cambodge (13,7%) et le Laos (7,4%).

Le différend commercial entre les États-Unis et la Chine a eu un effet en cascade sur le Vietnam. Les exportateurs vietnamiens ont constaté une demande croissante pour leurs produits, en particulier les vêtements et les textiles.

En raison de sa proximité géographique, de ses  bas salaires , de sa main- d’œuvre qualifiée, des accords commerciaux et de la connectivité régionale, le Vietnam est devenu l’une des alternatives les plus prisées pour une relocalisation à partir de la Chine.

 De grandes entreprises américaines telles qu’Apple, Intel, Qualcomm, Universal Alloy Corporation (UAC), Nike et Key Tronic EMS ont déjà déplacé des lignes de production au Vietnam en raison des coûts associés à la guerre commerciale.

Plus récemment, le fabricant de puces américain Intel, qui a déjà investi 1 milliard de dollars au Vietnam, cherche à augmenter son investissement dans le Saigon Hi-Tech Park de Ho Chi Minh-Ville. Universal Alloy Corporation – un fabricant mondial de composants d’aéronefs basé aux États-Unis pour des compagnies aéronautiques telles que Boeing et Airbus, a inauguré ses installations à Da Nang plus tôt cette année.

La production agricole est également très importante au Vietnam. Il y a 10 à 15 ans, le pays était encore importateur de produits alimentaires. Aujourd’hui e Vietnam est devenu numéro un mondial en termes d’exportations de riz [après la Thaïlande], et est premier ou deuxième pour le café, en concurrence avec le Brésil.

Les coûts de main-d’œuvre sont faibles au Vietnam

Les coûts de main-d’œuvre sont faibles au Vietnam, soit environ 3500 $ à 4000 $ par an pour un ouvrier d’usine moyen. En Chine c’est environ 10 000 dollars par an. La productivité en Chine est réputée plus élevée, mais elle n’est pas trois fois plus élevée qu’au Vietnam.

En général, le Vietnam bénéficie du commerce extérieur et des IDE. Néanmoins, la dépendance excessive du Vietnam à l’égard des exportations et de l’IDE a été considérée comme un défi pour le pays. En 2019, alors que les entreprises à capitaux étrangers ne représentaient que 20,3% du PIB du Vietnam, elles ont contribué à hauteur de 67,8% aux exportations vietnamiennes.

Une alternative pour les entreprises américaines en Asie

Depuis l’officialisation des relations diplomatiques avec les États-Unis en 1995, le commerce bilatéral entre les deux pays est passé de 450 millions de dollars en 1994 à 77 milliards de dollars en 2019.

Le Vietnam a lancé d’importantes réformes économiques connues sous le nom de «Doi Moi» en 1986, donnant la priorité à la construction d’une économie de marché et à la création d’opportunités pour la concurrence du secteur privé. 

Les États-Unis sont devenus le plus grand marché d’exportation du Vietnam, le Vietnam devenant le marché d’exportation des États-Unis à la croissance la plus rapide.

Un excédent commercial de 600 millions de dollars avec les Etats-Unis

En 2019, Trump dans une interview a déclaré que le Vietnam était «presque le pire agresseur de tout le monde», ce qui a suscité des inquiétudes chez les investisseurs quant à la fin des relations favorables du Vietnam avec les États-Unis.

Trump s’est également plaint du déséquilibre commercial des États-Unis avec le Vietnam. L’excédent commercial du Vietnam avec les États-Unis était passé à 600 millions de dollars américains, selon une étude de la Bank of America Merrill Lynch.

En 2018, l’USS Carl Vinson – un porte-avions de la marine américaine – a fait une escale historique au Vietnam. Cette même année, le Vietnam a également participé pour la première fois au Rim of the Pacific (RIMPAC) – un exercice militaire maritime organisé tous les deux ans par les États-Unis. Les États-Unis ont levé l’interdiction de la vente légale d’armes au Vietnam en 2016; les deux pays ont forgé des liens militaires plus étroits et des échanges militaires de haut niveau.

COVID-19 et FDI: comment s’en sort le Vietnam?

Le Vietnam a recueilli les éloges de la communauté internationale pour sa réponse rapide et efficace à l’épidémie de COVID-19.

Le Vietnam a combattu la pandémie très tôt, fermé sa frontière aux étrangers et imposé des mesures d’isolement social le 1er avril. Il a levé ces mesures le 22 avril, rouvrant son économie aux affaires.

Une récente reprise de l’épidémie à Da Nang a montré que le Vietnam reste vigilant et a imposé un verrouillage de la ville pour maîtriser d’autres cas.

Bien que le pays n’échappe pas à la récession économique mondiale,  ses perspectives de reprise restent positives et sont les plus brillantes des pays asiatiques. 

Ce point de vue a également été partagé par la société de services financiers UBS dans une note de recherche. Au premier semestre, le Vietnam a enregistré une croissance de 1,81 PIB. Bien que modestes, ces taux sont encourageants étant donné que le Vietnam est l’un des rares pays à avoir réalisé une croissance nette positive pendant la pandémie.

Le contrôle de la pandémie par le Vietnam et sa croissance continue ont renforcé sa position en tant qu’environnement commercial sûr par rapport aux autres. Et les entreprises américaines l’ont remarqué. Apple a prévu de transférer une production importante de ses produits, y compris ses AirPod, au Vietnam.

Alors que la guerre commerciale et la pandémie ont créé suffisamment de facteurs pour encourager les entreprises manufacturières à se délocaliser, le grand défi du Vietnam sera désormais de gérer sa croissance de manière durable.

Thailande-fr.com – 9 Septembre 2020

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer