Infos Birmanie

Le 8 novembre, les minorités birmanes jouent leur sort dans les urnes

Pour de nombreux groupes minoritaires ethniques marginalisés en Birmanie, dans des régions en proie à des conflits, les élections législatives du 8 novembre offrent au moins une lueur d’espoir d’autonomisation.

Avec des questions sur la volonté politique de la Ligue Nationale pour la démocratie, le parti d’Aung San Suu Kyi.

Problème: deux millions de personnes ont été privés de leurs droits civiques avant l’élection.

On s’attend à ce que la Ligue nationale pour la démocratie (NLD) au pouvoir d’Aung San Suu Kyi se maintienne au pouvoir à l’issue du scrutin du 8 novembre – seulement le deuxième depuis que le pays est sorti d’un régime militaire pur et simple.

Mais le parti fait face à un soutien décroissant dans de nombreuses zones de minorités ethniques, où le mécontentement s’est maintenant intensifié.

Des circonscriptions privées de vote

La semaine dernière, la commission électorale a annoncé une longue liste de circonscriptions où le vote n’aura pas lieu, laissant plus d’un million de personnes privées de leurs droits à Rakhine (Arakan) et des centaines de milliers d’autres ailleurs.

Une guerre civile entre l’armée birmane et l’Armée Arakan (AA) – un groupe militant luttant pour plus d’autonomie pour l’ethnie arakanaise – a tué et blessé des centaines de personnes et forcé 200 000 personnes à quitter leurs foyers. Le drame des Rohingyas est en arrière plan.

Plusieurs autres minorités ethniques, dont les Mro, Khami et Daingnet, sont piégées par les combats et emportées par la privation de leurs droits de vote.

Gavroche-thailande.com – 26 octobre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer