Infos Cambodge

Hun Sen rejette les accusations sur la base militaire chinoise.

Trois personnes liées au Parti National de Sauvetage du Cambodge ont été inculpées hier pour leur participation à une manifestation devant l’ambassade de Chine à Phnom Penh vendredi dernier.

Ces trois hommes avaient été arrêtés lors d’une manifestation marquant l’anniversaire de l’accord de paix de Paris. La police locale avait violemment dispersé la trentaine de manifestants présents.

Les dirigeants du CNRP en exil avaient appelé à manifester contre l’établissement présumé d’une base militaire chinoise sur le sol cambodgien. 

Les articles des médias et les spéculations ont été nombreux sur deux emplacements possibles pour cette base présumée : la base navale existante de Ream dans la province de Preah Sihanouk ou l’utilisation potentielle du complexe hôtelier de Dara Sakor dans la province de Koh Kong.

«Il y a des investisseurs et des experts techniques chinois ici [au Cambodge], mais où est le personnel armé chinois ? », a demandé le Premier ministre ce matin.

Je suis tellement fatigué de certains étrangers et Cambodgiens qui ont émis cette accusation.

Montrez-nous vos preuves que le Cambodge a un accord secret avec la Chine pour avoir l’usage exclusif de la base navale de Ream pendant 30 ans. Où sont au Cambodge les troupes chinoises qui doivent être expulsées?”

, a-t-il ajouté.

Si vous ne montrez pas de preuves, cela signifie que vous mentez.

La constitution cambodgienne interdit la présence de troupes étrangères sur son sol.

Par Raphaël Ferry – Lepetitjournal.com – 27 Octobre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer