Infos Thailande

Rama X de Thaïlande: un roi gênant pour l’Allemagne

Alors que les rues de Bangkok, la capitale thaïlandaise, sont occupées par des manifestants, le roi de Thaïlande séjourne depuis plusieurs mois en Allemagne où sa présence a engendré une polémique.

A Bangkok, où des milliers de contestataires manifestent depuis des semaines, la protestation a pris hier (26.10) une autre tournure : les manifestants ont réclamé le départ du premier ministre Prayut Chan-O-Cha. 

“Cette solution résoudra tous les problèmes et permettra de ne pas détruire davantage le pays”, a indiqué le secrétaire général du Pheu Thai, le principal parti d’opposition. 

L’actuel premier ministre, au pouvoir depuis le coup d’Etat de 2014, a qualifié certains rassemblements “d’illégaux”, car portant atteinte à la monarchie. 

Question taboue il y a encore peu, les avantages de la monarchie sont désormais critiqués. Le mouvement de contestation demande en effet l’abolition de la loi de lèse-majesté, un contrôle sur la fortune royale et la non-ingérence du roi dans les affaires politiques. 

L’Allemagne visée par les manifestants 

Dernier geste de défi au roi Rama X : les rassemblements devant l’ambassade d’Allemagne à Bangkok. Car depuis le début de la pandémie de Covid-19, le roi thaïlandais séjourne dans un hôtel de luxe en Bavière. 

Un séjour qui commence à irriter en Allemagne. Berlin reproche en effet à Rama X de prendre des décisions de politique intérieure sur son territoire, ce qui est interdit par le droit international.
“Nous suivons de près les événements en Thaïlande. Je suis également au courant des actions du roi de Thaïlande en Allemagne. Nous n’avons pas seulement examiné ce dossier ces dernières semaines, mais plutôt de manière constante. S’il y a des choses que nous estimons illégales, il y aura des conséquences immédiates”, a déclaré Heiko Maas, le chef de la diplomatie allemande. 

Quant au roi, il n’a pas commenté les évènements en cours mais, fait rarissime, il est apparu plusieurs fois en public ces derniers jours, rompant même avec le protocole pour féliciter l’un de ses partisans qui avait brandi un portrait de son père face aux contestataires. 

Par Rémy Mallet – Deutsche Welle – 27 Octobre 2020

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer