Infos Viêt Nam

Géant du riz, le Vietnam se fournit exceptionnellement auprès de l’Inde

Le Vietnam est le troisième exportateur mondial de riz. Pourtant il se fournit en ce début d’année auprès de l’Inde, le champion mondial, pour la première fois depuis des décennies.

C’est une situation quasiment inédite. Le Vietnam, pourtant géant du riz, en a commandé à l’Inde, ce qu’il n’avait pas fait depuis au moins vingt ans. 70 000 tonnes de riz indien ont pris la mer pour rejoindre les ports vietnamiens dans les deux mois qui viennent, a confié l’Association des exportateurs indiens à Reuters.

Prix imbattable

Qu’est-ce qui a poussé le Vietnam, troisième exportateur de riz, à s’approvisionner auprès d’un concurrent, l’Inde, premier fournisseur mondial ? Le prix imbattable de la céréale fournie par le géant d’Asie du Sud : 310 dollars la tonne. Certes il s’agit de riz indien 100% brisure.

De moindre qualité, il sera surtout destiné à l’alimentation animale ou à la transformation en bière et en alcool au Vietnam. Il n’empêche que même pour la qualité supérieure du 5% brisure, l’écart entre le riz vietnamien, 500 dollars la tonne, et le riz indien, 380 dollars, a rarement été aussi élevé.

Disponibilité réduite au Vietnam et au Cambodge

Les prix vietnamiens sont à leur plus haut niveau depuis neuf ans, parce que la production rizicole a été réduite par la sécheresse dans la péninsule indochinoise. La disponibilité exportable du Vietnam a de ce fait chuté, de 3,5% en 2020, alors que la demande en particulier des Philippines reste soutenue.

Pour la même raison, la disponibilité du Cambodge a également baissé. Or « jusqu’à présent le Vietnam s’approvisionnait en riz de moindre qualité auprès du Cambodge voisin », souligne Patricio Mendez del Villar, économiste du Cirad.

Précédent chinois

L’Inde remplace opportunément ce fournisseur de proximité : elle a beaucoup de riz à vendre. En décembre déjà, la compétitivité du riz indien avait convaincu la Chine, pourtant son rival diplomatique de toujours, d’en commander pour la première fois depuis trente ans.

Cette fois c’est le tour du Vietnam. « C’est aussi, selon l’expert, une façon pour le Vietnam de soutenir les cours mondiaux en achetant le riz des concurrents ! »

Par Claire Fages – Radio France Internationale – 5 janvier 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer