Infos Thailande

Indice de corruption : La Thaïlande perd 3 places avec le même score

Print Friendly, PDF & Email

La Thaïlande a perdu trois places au classement Transparency International qui détermine chaque année un indice de perception de la corruption dans 180 pays du monde. Classé 104e, le royaume a pour autant le même score que les deux années précédentes

Avec 36 points, la Thaïlande se retrouve à égalité avec le Vietnam, le Kosovo, le Salvador, l’Albanie, la Côte d’Ivoire et l’Algérie.

En 2019 et en 2018, le royaume était classé respectivement 101e et 99e avec le même nombre de points.

En tête de liste au classement 2020 on retrouve le Danemark et la Nouvelle-Zélande, premiers ex-aequo avec un score de 88. La France est 23e, la Belgique 15e, le Canada 11e, la Suisse 3e. 

Parmi les pays de l’ASEAN, la Thaïlande se positionne sixième, note le journal The Nation, tandis que Singapour est en tête de liste (3e au niveau mondial à égalité avec la Suisse). Le second, Brunei est au 35e rang mondial, suivi par la Malaisie (57e au niveau mondial), le Timor-Leste (86e au niveau mondial), et l’Indonésie (102e), qui obtient un score de 37 passant juste devant le Vietnam et la Thaïlande. 

L’indice est publié chaque année depuis 1995. Il est calculé sur la base d’avis d’experts de la corruption dans le secteur public se basant sur différents facteurs. Il traduit les perceptions de la corruption du secteur public. Les nombre de pays pris en compte dans le classement ayant doublé depuis 2001, le score reste l’élément le plus pertinent lorsqu’il s’agit de suivre l’historique d’un pays.

Lepetitjournal.com – 29 janvier 2021

Indice de corruption : La Thaïlande perd 3 places avec le même score
Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer