Infos Thailande

Tout le monde peut cultiver et commercialiser du chanvre en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

Tout le monde peut s’inscrire pour cultiver, commercialiser et avoir en sa possession du chanvre en Thaïlande en vertu d’un nouveau règlement ministériel qui entrera en vigueur vendredi.

Ce règlement autorise la production, l’importation, l’exportation, la distribution et la possession de chanvre, ou kanchong, un stupéfiant de type 5.

Du chanvre avec un faible taux de THC

Connu sous le nom de Cannabis sativa, le chanvre contient du tétrahydrocannabinol (THC), une substance psychoactive.

Les variétés autorisées pour la culture doivent avoir un taux de THC ne dépassant pas 1 % du poids à l’état sec.

Le secrétaire général adjoint de la Food and Drug Administration (FDA), Supattra Boonserm, a déclaré que le ministre de la santé publique, Anutin Charnvirakul, avait signé le règlement ministériel à cet effet jeudi.

Selon ce règlement, toute personne – producteurs, secteurs public et privé, et membres du public – peut demander l’autorisation de cultiver du chanvre à toutes fins – commerciales, médicales, éducatives, de recherche ou culturelles en Thaïlande.

Ils peuvent utiliser, transformer ou ajouter de la valeur à toutes les parties de la plante, comme la fabrication d’extraits de chanvre, de boissons à base de plantes, de cosmétiques et d’autres produits, a déclaré le secrétaire adjoint de la FDA.

Des permis d’exportation de chanvre peuvent être demandés et ses graines peuvent également être importées dans les cinq ans suivant l’entrée en vigueur du règlement, a-t-il dit.

Les personnes intéressées peuvent demander l’autorisation aux bureaux de santé publique où la plante sera cultivée, ou à la FDA dans le cas de Bangkok.

Les importateurs de semences peuvent demander des permis auprès de la FDA, a déclaré Mme Supattra.

Des récoltes de chanvre sous surveillance

Les producteurs devront déclarer comment ils utiliseront le chanvre et présenter la production ainsi que les plans de distribution pour obtenir l’autorisation.

Ils devront également communiquer aux gouverneurs provinciaux leurs calendriers de récolte et de transport des cultures.

Entre-temps, un comité sur la culture du chanvre a également convoqué une réunion pour préparer la culture.

Le comité comprend des représentants de divers organismes tels que le Bureau de la police nationale, le Bureau du Conseil de contrôle des stupéfiants (ONCB) et le Ministère de la santé publique de Thaïlande.

Toutelathailande.fr – 29 janvier 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer