Infos Thailande

La Thaïlande attend les premiers vaccins de Chine le 24 février

Print Friendly, PDF & Email

Le ministre thaïlandais de la Santé Anutin Charnvirakul a affirmé lundi qu’un premier lot du vaccin chinois contre le Covid-19 arriverait en Thaïlande le 24 février.

Le ministre a assuré que 200.000 doses du laboratoire Sinovac quitteraient la Chine le 20 février, rapporte le journal The Nation.

Si le royaume a été plébiscité au niveau international pour son bilan de l’épidémie en 2020, sa stratégie vaccinale a été critiquée ces dernières semaines pour son retard sur l’acquisition des vaccins. 

La Thaïlande a signé un premier contrat avec AstraZeneca pour 26 millions de doses de vaccins que le laboratoire local Siam Bioscience devra produire, et une deuxième commande de 35 millions de doses doit suivre, en vue de lancer une campagne de vaccination de masse en juin visant près de 30 millions de personnes.

En attendant, les autorités avaient prévu dans un premier temps d’importer trois millions de doses de vaccin, un million de la part d’AstraZeneca et deux millions de la part du laboratoire chinois Sinovac Biotech. Mais AstratraZeneca ne s’est finalement engagé que sur 200.000 doses avant de réduire la commande à 150.000 fin janvier. 

Et alors qu’elles avaient annoncé le lancement d’une première campagne de vaccination à la mi-février pour le personnel de santé et les personnes les plus à risque dans les zones les plus touchées par la nouvelle épidémie survenue en décembre, cette échéance a dû être repoussée en raison de retards dans la livraison des vaccins importés. L’Union Européenne au début du mois a imposé des restrictions sur l’exportation de vaccins, forçant le royaume à chercher un producteur du vaccin AstraZeneca en Asie – mais depuis, les autorités thaïlandaises n’évoquent plus le sujet.

Si le vaccin AstraZeneca a reçu l’homologation de l’agence thaïlandaise de contrôle des médicaments et des produits alimentaires (FDA), Sinovac attend toujours la sienne. Le ministre a assuré lundi que la FDA était sur le point d’enregistrer le vaccin Sinovac pour une utilisation d’urgence.

Selon Sinovac, les essais auraient montré une efficacité d’environ 50% dans la prévention des infections et 80% dans la prévention des cas nécessitant un traitement médical.

Les dernières critiques formulées contre la stratégie vaccinale thaïlandaise pointaient le fait que le royaume est le seul pays d’Asie du Sud-Est à ignorer le programme COVAX de l’OMS auquel 190 pays ont souscrit dans le monde.

Mais le gouvernement thaïlandais a défendu dimanche sa décision de ne pas rejoindre ce programme de vaccination, affirmant que le royaume risquait de payer plus cher pour des vaccins sans avoir de garanties sur les délais de livraison.

Le porte-parole du gouvernement, Anucha Buraphachaisri, a expliqué que la Thaïlande, compte tenu de son niveau de développement, n’était pas éligible aux vaccins gratuits ou bon marché prévus dans le cadre du programme.

“L’achat de vaccins directement auprès des fabricants est un choix approprié (…) car il est plus flexible”, a-t-il déclaré.

“Si la Thaïlande veut rejoindre le programme COVAX, elle devra payer elle-même les vaccins avec un budget élevé et il y a aussi un risque”, a-t-il dit, ajoutant que le pays devait effectuer un paiement anticipé sans connaître la source des vaccins ni les délais de livraison. Il n’a pas précisé les prix.

Lepetitjournal.com – 16 février 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer