Infos Thailande

Un 2e vaccin produit en Thaïlande va démarrer les essais sur l’humain

Print Friendly, PDF & Email

Le deuxième vaccin que la Thaïlande entend développer localement devrait bientôt entrer dans la phase des essais sur l’humain en vue de produire jusqu’à cinq millions de doses d’ici la fin de l’année, ont annoncé jeudi des responsables à Bangkok.

Le vaccin, développé par l’Université thaïlandaise de Chulalongkorn, a passé avec succès les essais sur des souris et sur des singes, et il devrait être testé sur des humains fin avril ou début mai, selon le président du comité scientifique du Chula Vaccine Research Center, Kiat Ruxrungtham.

“D’ici la fin de l’année, nous devrions avoir une capacité de production de 1 à 5 millions de doses par an”, a-t-il déclaré jeudi lors d’une conférence de presse, ajoutant que le rythme de production pourrait plus tard, si cela s’avère nécessaire, atteindre environ 20 millions de doses par an.

L’annonce intervient alors que la stratégie vaccinale de la Thaïlande est l’objet d’un vent de critiques, ses détracteurs pointant sa lenteur par rapport à d’autres pays de la région et le fait qu’elle reposerait trop sur la production du vaccin AstraZeneca par le laboratoire Siam Bioscience, qui appartient au roi.

Le vaccin “ChulaCov19” développé par la Thaïlande doivent dans un premier temps être fabriqués en Californie, mais seront ensuite produits localement par la société thaïlandaise Bionet Asia, a précisé Kiat Ruxrungtham.

Le scientifique a ajouté que l’université développait déjà des vaccins pour se prémunir contre les variants britanniques et sud-africains.

Le ministre thaïlandais de la Santé, Anutin Charnvirakul, s’est félicité des progrès accomplis dans la stratégie vaccinale du gouvernement.
“Nous ne parions pas sur un seul cheval et sommes propriétaires de l’écurie en Thaïlande”, a-t-il déclaré aux journalistes.

Un autre vaccin développé en Thaïlande impliquant l’Université Mahidol devrait également entamer sous peu les essais sur l’humain. Il ne sera toutefois pas disponible, s’il reçoit l’homologation, avant le vaccin AstraZeneca fabriqué par Siam Bioscience.

Le gouvernement a commandé 26 millions de doses de vaccins AstraZeneca pour une fabrication locale et un contrat pour 35 millions de doses supplémentaire attend d’être signé. Les autorités espèrent démarrer les vaccinations à partir de juin à raison de 10 millions de doses par mois.

Cependant, le ministre de la Santé a semblé revenir sur une déclaration antérieure selon laquelle la Thaïlande importerait 50.000 doses du vaccin AstraZeneca ce mois-ci.

“Nous leur avions demandé s’ils pouvaient envoyer des doses plus tôt s’ils en avaient, mais ce n’est pas un accord”, a-t-il déclaré aux journalistes.

La Thaïlande, qui a répertorié 25.111 infections au nouveau coronavirus et 82 décès du Covid-19 depuis janvier 2020, a été relativement épargnée par la maladie, pour des raisons qui restent à déterminer. Et si la deuxième épidémie survenue en décembre a vu un plus grand nombre de tests positifs au Sars-Cov-2 que lors du premier épisode en début d’année dernière, le nombre de morts (22 depuis la mi-décembre) est en revanche bien inférieur -le nombre de malades du Covid-19 n’est pas communiqué par les autorités.

L’Organisation mondiale de la Santé a plébiscité à plusieurs reprises le royaume pour sa gestion de l’épidémie, mais aucune étude n’a permis jusqu’ici de déterminer de manière scientifique quels étaient les facteurs primordiaux pouvant expliquer un bilan thaïlandais qui semble assez proche de celui d’autres pays de la région comme le Cambodge (aucun mort signalé) ou encore le Vietnam (35 décès).

Lepetitjournal.com avec Reuters – 19 février 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer