Infos Thailande

Thai Airways : personnel divisé par deux et flotte réduite à quatre types

Print Friendly, PDF & Email

La compagnie aérienne Thai Airways a présenté un nouveau plan de restructuration, qui devrait entrainer d’ici quatre ans la suppression de la moitié de ses effectifs d’avant la crise, et la réduction de sa flotte à quatre types d’avions : les Airbus A350 et Boeing 787 et 777, plus les A320 opérés par sa filiale Thai Smile.

Ayant finalement remis sa copie au « Legal Execution Department » le 2 mars 2021 à Bangkok, la compagnie nationale thaïlandaise a décidé de prendre son temps pour mener à bien. Plus exactement 2025, a déclaré son président par intérim Chansin Treenuchagron : c’est en effet l’horizon fixé pour voir ses effectifs réduits à « entre 13.000 et 15.000 employés », contre 28.000 en 2019 – avant la pandémie de Covid-19. Environ 19.500 sont à temps plein actuellement, dont un tiers devrait quitter Thai Airways d’ici la fin de l’année, malgré l’hostilité syndicale à l’ensemble des propositions. La situation de Thai Airways a été résumée par le dirigeant : elle « souffre de la concurrence des low cost, de l’ouverture du ciel et de la pandémie de Covid-19 ».  

Côté flotte, la compagnie de Star Alliance ne devrait plus avoir que 86 avions en 2025, contre 103 aujourd’hui, et surtout seulement quatre types : les A320 de Thai Smile donc, les A350-900 (les douze commandés ont été livrés), les 787 Dreamliner (six 787-8 et deux 787-9 livrés), et les 777-300ER (14 livrés sur les 17 attendus, les trois derniers devant offrir une Première classe). Pas de surprise donc pour les A380 (deux sont déjà mis en vente) et 747 (les dix sont aussi proposés à la vente), dont la remise en service était purement hypothétique, et une confirmation : les A330-300 ne survivront pas à la crise. Si tout se passe comme prévu d’ici 2025, le dirigeant de Thai Airways a déjà expliqué que d’autres aéronefs pourraient être pris en leasing pour accompagner la reprise de la demande.

Thai Airways a révélé la semaine dernière une perte annuelle record de 3,8 milliards d’euros, et le plan présenté hier doit encore être approuvé par les créditeurs vers la mi-mai, puis par le tribunal central des faillites « en juin ou juillet ». Le directeur financier Chai Eamsiri a souligné selon Reuters que le montant des remboursements dus aux créanciers ne sera pas abaissé, seul le calendrier devant être allongé. Le plan « prévoit une levée de capitaux ou un emprunt d’environ 50 milliards de bahts (1,36 milliard d’euros) pour les besoins de la compagnie aérienne sur deux ans, de manière à disposer de liquidités à mesure que les opérations augmentent », a-t-il précisé.

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer