Infos Birmanie

Birmanie : L’insécurité alimentaire augmente alors que la crise s’aggrave, selon l’Onu

Print Friendly, PDF & Email

L’insécurité alimentaire augmente fortement en Birmanie à la suite du coup d’État militaire du 1er février et de l’aggravation de la crise financière, et des millions de personnes supplémentaires devraient souffrir de la faim dans les mois à venir, selon les Nations unies jeudi.

Selon une analyse du Programme alimentaire mondial (PAM), jusqu’à 3,4 millions de personnes supplémentaires auront du mal à se procurer de la nourriture au cours des trois à six prochains mois, les zones urbaines étant les plus touchées par les pertes d’emplois dans les secteurs de l’industrie, de la construction et des services et par la hausse des prix des denrées alimentaires.

“De plus en plus de personnes pauvres ont perdu leur emploi et n’ont pas les moyens de se nourrir”, a déclaré Stephen Anderson, directeur du PAM, dans un communiqué.

L’agence prévoit d’étendre ses opérations, en triplant le nombre de personnes qu’elle aide, pour le porter à 3,3 millions, et lance un appel de fonds de 106 millions de dollars (88 millions d’euros), a-t-elle déclaré.

Un porte-parole de la junte n’a pas répondu immédiatement à obtenir une demande de commentaire.

La Banque mondiale prévoit que le PIB se contractera de 10% en 2021 en Birmanie.

Avant le coup d’État, le PAM déclarait qu’environ 2,8 millions de personnes étaient considérées comme souffrant d’insécurité alimentaire en Birmanie.

Reuters – 22 avril 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer