Infos Thailande

L’hésitation à l’égard des vaccins s’accroît en Thaïlande

Print Friendly, PDF & Email

Les sondages d’opinion montrent que l’hésitation à se faire vacciner a fortement augmenté en Thaïlande, à quelques semaines du début du programme d’inoculation de masse.

La Thaïlande veut vacciner 70 % de sa population d’ici la fin de l’année, un niveau que ses hauts lieux touristiques doivent également atteindre localement avant de rouvrir aux visiteurs étrangers vaccinés.

Les raisons de l’augmentation de l’hésitation à se faire vacciner ne sont pas claires dans les sondages, mais les plaintes sont nombreuses concernant la désorganisation du gouvernement, les retards dans l’obtention des vaccins et la dépendance vis-à-vis des doses de vaccin Sinovac de Chine et d’AstraZeneca fabriquées localement.

La Thaïlande a signalé 135 439 infections et 832 décès depuis le début de la pandémie l’année dernière.

En janvier, 83 % des Thaïlandais interrogés par l’institut de sondage YouGov étaient prêts à se faire vacciner, mais en mai, ce chiffre est tombé à 63 % dans le même sondage, soit moins que le Vietnam et les Philippines, qui affichent respectivement 83 % et 66 % de volonté.

Dimanche, le sondage de l’institut Suan Dusit, basé en Thaïlande, a fait écho aux conclusions de YouGov concernant l’hésitation croissante à se faire vacciner, 64 % des personnes interrogées étant prêtes à se faire vacciner, contre 66 % en janvier.

Le mécontentement à l’égard de la stratégie de vaccination du gouvernement se développe depuis des mois.

“Les gens sont inquiets au sujet des vaccins que le gouvernement a achetés.

Ce n’est pas que nous ne voulons pas nous faire vacciner, mais il y a de l’hésitation”, a écrit Than Tongkum, utilisateur de Facebook, sous une annonce du gouvernement encourageant les vaccinations.

Interrogés par un sondage Suan Dusit sur leur opinion concernant les vaccinations thaïlandaises, seuls 57 % des répondants ont estimé qu’elles contribueraient à développer l’immunité et à réduire l’impact du virus, tandis que 59 % se sont inquiétés des effets secondaires.

La principale campagne de vaccination de la Thaïlande, qui doit débuter le 7 juin, repose en grande partie sur le vaccin AstraZeneca.

Les personnes interrogées avaient 66 % de confiance dans le vaccin, soit la quatrième place derrière les vaccins développés aux États-Unis, Pfizer arrivant en tête avec 75 %.

La Thaïlande a pour objectif d’inoculer 70 % de sa population d’ici la fin de l’année, un niveau que ses hauts lieux touristiques doivent également atteindre localement avant de rouvrir aux visiteurs étrangers vaccinés.

L’inscription est en cours pour les 16 premiers millions de personnes, y compris les plus de 60 ans ou les personnes souffrant de problèmes de santé.

Jusqu’à présent, 7,8 millions de personnes se sont inscrites.

Le porte-parole du gouvernement, Anucha Burapachaisri, a déclaré qu’il pensait que les vaccins seraient adoptés dès le début du programme d’inoculation.

“Au fur et à mesure que la Thaïlande recevra davantage de doses, il y aura davantage de sites de vaccination, ce qui contribuera à sensibiliser le public après qu’il aura vu qu’un grand nombre de vaccinations n’entraîne pas d’effets secondaires graves”, a-t-il déclaré à Reuters.

Parmi les préoccupations des Thaïlandais, la perception que le vaccin Sinovac a un faible taux d’efficacité.

“Je viens d’entendre que le Sinovac n’est sûr qu’à 50% et efficace qu’à 50%”, a écrit Dang Juntawan, utilisateur de Facebook.

“Les injections sont comme un jeu de hasard. Si vous êtes malchanceux, vous mourrez.”

Toutelathailande.fr avec Rappler.com – 26 mai 2021

L’hésitation à l’égard des vaccins s’accroît en Thaïlande
Translate / Dịch

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant juste d'optimiser techniquement votre navigation. Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser techniquement votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer