Infos Viêt Nam

Rendre au palais de Thai Hoà de sa superbe

Print Friendly, PDF & Email

Parmi les dizaines d’édifices de l’ancienne cité impériale de Huê, le palais de Thai Hoà est sans doute le plus majestueux. Il est considéré comme le “cœur” de la citadelle, non seulement en raison de son emplacement et de son architecture, mais aussi parce qu’il abrite le trône du roi, un des symboles de la puissance de la dynastie féodale.

L’édifice fut construit entre le 21 février 1805 et octobre 1805. À l’époque, le palais Thai Hoà était situé à environ 45 mètres au nord-ouest de sa position actuelle. En mars 1833, lors d’une nouvelle planification du système architectural de la Citadelle, le roi Minh Mang déplaça ce palais vers le sud, et le reconstruisit encore plus grand et plus beau.

Construit sur une superficie de 1.360 m2, le palais intègre deux parties principales : une centrale, comprenant 5 pièces et 2 appentis et une autre  partie attenante comprenant 7 pièces et 2 appentis. Deux maisons sont reliées par un toit en forme de coquille de crabe, recouvert de tuiles émaillées jaunes. L’ensemble du système de charpente est en bois de fer naturel et compte pas moins de 80 colonnes décorées de dragons dorés. Ces dragons sont le symbole de la monarchie, c’est pour cela qu’ils apparaissent à de nombreux endroits : sur les colonnes, mais aussi sur le toit, sur les marches et sur le trône.

C’est au fond de la pièce principale que se trouve le trône doré du roi, protégé par un baldaquin fait de dentelles brodées représentant ces fameux dragons. Dans chaque compartiment se trouvent des lanternes et des poèmes. Ce n’est pas le seul endroit où l’on peut trouver des poèmes. En effet, le palais de Thai Hoa compte 242 panneaux où sont gravés des poèmes dorés. Ils sont considérés comme des témoignages importants de la vision de la dynastie des Nguyên sur la souveraineté, l’édification et la défense du pays.

Devant le palais, se trouve la Cour Dai Triêu Nghi (esplanade des Grandes Salutations) où les mandarins faisaient la queue pour leur audience auprès du roi. Seuls le roi, les grands mandarins, les ducs et les princes avaient le droit de pénétrer par eux-mêmes dans le palais.

Une nouvelle restauration à venir

L’historien Phan Thuân An, spécialiste de Huê, explique que “le palais de Thai Hoà” doit être considéré comme l’œuvre la plus importante de la Cité Impériale de Huê, autant par ses fonctions de l’époque que par son architecture et les trésors s’y trouvant. En plus de 200 ans d’existence, le palais de Thai Hoa a connu tous les grands événements liés aux règnes des treize empereurs de la dynastie des Nguyên”.

Mais depuis son temps glorieux, le palais a largement été endommagé et a nécessité beaucoup de restaurations. Les inondations qu’a connu la région Centre en 2020 ont une nouvelle fois été préjudiciables pour l’édifice qui a perdu de sa superbe. Une nouvelle restauration est ainsi prévue pour cette année : ” Le Centre de conservation des vestiges de l’ancienne cité impériale de Huê le restaurera et l’embellira, selon le plan choisi par les experts”, partage Vo Lê Nhât, le directeur du Centre.

Pour mener à bien ce projet, le gouvernement a accepté de fournir une aide d’urgence de 100 milliards de dôngs. D’une durée de quatre ans, les travaux impliqueront bien sûr les chercheurs, mais aussi les habitants de Huê qui veulent léguer ce patrimoine historique extraordinaire aux générations futures.

Par Phuong An – Le courrier du Vietnam – 29 mai 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer