Infos Birmanie

Birmanie : 28 ouvriers condamnés pour l’incendie d’usines à capitaux chinois

Print Friendly, PDF & Email

Un tribunal militaire en Birmanie a condamné ce vendredi 28 personnes à 20 ans de prison avec travaux forcés pour avoir incendié en mars deux usines à capitaux chinois dans la banlieue de Rangoun.

En mars, des ouvriers en colère vandalisent plusieurs usines appartenant à des investisseurs chinois dans la zone industrielle de Hlaing Tharyar, dans la banlieue de Rangoun. À l’époque, le ressentiment anti-chinois est à son comble. Les manifestants reprochent à Pékin de ne pas être assez ferme vis-à-vis des putschistes.

Des pertes à plus de 30 millions d’euros

Les dégâts sont considérables : une trentaine d’usines sont incendiées. Le journal officiel chinois Global Times indique que plusieurs de ses ressortissants ont été blessés dans ces attaques et estime les pertes à plus de 30 millions d’euros.

Résultat : dès le lendemain, le 15 mars, la junte impose la loi martiale. Coupé du monde, le quartier se transforme en zone de guerre urbaine et la révolte populaire en massacre. Des dizaines de personnes sont tués par l’armée. Jeudi un tribunal militaire a condamné à 20 ans de prison avec travaux forcés 28 personnes, parmi lesquelles 18 sont en fuite et recherchées par la junte.

Radio France Internationale – 28 mai 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer