Infos Cambodge

Les véritables causes des accidents de la route au Cambodge

Print Friendly, PDF & Email

Le Comité national de la sécurité routière (CNSR) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont publié un nouveau rapport sur les accidents de la route au Cambodge et leur coût économique en  2019.

5,4 morts par jour sur les routes du Cambodge en 2019

D’après ce rapport, en 2019, il y a eu plus de 2000* morts sur les routes et près de 13 700 blessés. Autrement dit, 5,4 personnes meurent chaque jour sur les routes cambodgiennes.

Cela fait de la circulation routière la première cause de décès et de blessures dans le Royaume. Le nombre de décès causés par les accidents de la route a augmenté de près de 25 % au cours des 11 dernières années (2009-2019), ce qui est supérieur à la croissance démographique de 17 % pour la même période.

Le rapport montre que les trois quarts des décès sont des utilisateurs de motos, suivis par les piétons, les utilisateurs de voitures familiales et les utilisateurs de véhicules de transport de marchandises. Plus de 80 % des véhicules immatriculés impliqués dans des accidents de la route sont des motos. La plupart des décès ont eu lieu sur les routes nationales et à l’intérieur de la capitale.

Le non-respect des règles, principale cause des accidents au Cambodge

Le comportement des usagers de la route est le principal facteur d’évaluation du nombre de tués dans les accidents de la route. La consommation d’alcool et de drogues, excès de vitesse, non-respect des règles de circulation et utilisation du téléphone au volant sont les principales causes des accidents. Les erreurs humaines sont à l’origine d’environ 98 % des accidents.

Le rapport souligne la nécessité d’une intervention d’urgence. Plus de 80 % des décès surviennent immédiatement sur les lieux de l’accident. Seulement 35 % des victimes ont reçu des premiers soins, ce qui représente une baisse de 24 % par rapport à 2018.

En outre, seulement 10 % des victimes ont pu rejoindre un hôpital en moins de 30 minutes, mais la plupart des victimes ont été transférées à l’hôpital au moins 1 heure après les accidents.

Les accidents ont coûté 466,8 millions de dollars en 2019 au Cambodge

Les accidents de la route imposent une charge économique importante. Le PNUD et le NRSC ont réestimé le coût des accidents de la route au Cambodge pour la première fois en 10 ans et ont constaté qu’il s’élevait à 466,8 millions de dollars pour 2019, soit 1,7 % du produit intérieur brut (PIB) annuel.

Le rapport recommande plusieurs réponses politiques, notamment l’accélération de l’élaboration des politiques et le renforcement de la collecte des données, l’amélioration des infrastructures et des réglementations, le renforcement de l’application du code de la route, la sensibilisation et le changement de comportement des conducteurs, et des mesures pour les interventions d’urgence.

Un rapport pour prendre des mesures efficaces

“C’est la première fois qu’une analyse approfondie est réalisée à partir d’une base de données aussi importante sur les accidents de la route. Elle nous a permis de mieux comprendre ce qui est associé aux décès sur la route. Il ne s’agit pas vraiment d’être jeune ou d’être un homme. Il s’agit de l’alcool, des drogues, du non-respect des règles de circulation et de l’utilisation du téléphone au volant. En bref, c’est la façon dont vous vous comportez qui détermine les pertes de vie dans les accidents de la route”,

a déclaré Nick Beresford, représentant résident du PNUD. 

Mean Manvy, Secrétaire Général du Comité National de Sécurité Routière croit fermement « que les informations contenues dans ce rapport ainsi que les résultats de l’étude sur le coût économique fourniront des informations importantes pour créer des initiatives et des politiques de sécurité routière efficaces.

En outre, cela permet au gouvernement royal, aux ONG et aux entités privées qui travaillent sur ce sujet de contribuer à la réduction des accidents, du nombre de morts et de blessés.

Cette réduction des accidents de la circulation peut être obtenue en tenant compte des causes, des lieux, du moment et du coût économique des accidents de la circulation et en réagissant par la mise en œuvre de plans d’action appropriés, le renforcement du code de la route, l’amélioration des infrastructures de transport et la mise en œuvre de campagnes de sensibilisation” .

Cette étude porte sur l’année 2019, c’est-à-dire la dernière avant Covid.

En 2020 le chiffre des morts sur la route avait baissé de 17 % par rapport à 2019. Certes le gouvernement avait mené une ample campagne auprès des motocyclistes pour les sensibiliser au port de casque mais on peut attribuer ce bon résultat surtout à la baisse du trafic routier dû à la pandémie.

Le premier trimestre 2021 avait vu cette tendance confirmée. (12 % de morts en moins à la même période que l’année précédente). Avec les multiples confinements, couvre-feu, interdictions de vendre de l’alcool les statistiques seront certainement encore meilleures.

Cela n’enlève en rien à la pertinence de ce rapport pour comprendre les causes profondes des accidents de la route et leurs conséquences économiques et donc déterminer les mesures à mettre en place pour les temps où l’activité économique retrouvera son plein potentiel.

·Le rapport parle de plus de 2000 morts en 2019 alors que les chiffres rapporté par l’AKP en Janvier n’en comptaient que 1981.

Lepetitjournal.com – 23 juin 2021

Translate / Dịch

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies). Plus d’informations

En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) vous permettant d'optimiser votre navigation. Aucune information sur votre utilisation de ce site ne sera partagée auprès de quelconques médias sociaux, de sociétés commerciales ou d'agences de publicité et d'analyse. Cliquer sur le bouton "Accepter", équivaut à votre consentement.

Fermer